Comment les équipementiers aéro font face à la guerre commerciale entre les Etats-Unis et l'Europe

Pour l'instant épargnés, les équipementiers aéronautiques sont contraints de s'organiser face aux tensions opposant les Etats-Unis à la Chine et à l'Union européenne concernant les échanges de matières premières, en particulier l'aluminium et l'acier, cruciaux pour la filière.

Partager
Comment les équipementiers aéro font face à la guerre commerciale entre les Etats-Unis et l'Europe
Pour l'instant épargnés, les équipementiers aéronautiques sont contraints de s'organiser face aux tensions opposant les Etats-Unis à la Chine et à l'Union européenne concernant les échanges de matières premières, en particulier l'aluminium et l'acier, cruciaux pour la filière. /Photo prise le 16 janvier 2018/REUTERS/Régis Duvignau

Une étude du cabinet Teal Group publiée mi-juillet évalue le secteur mondial de l'aérospatiale à 838 milliards de dollars, la France ayant la deuxième industrie derrière les Etats-Unis et devant la Chine, elle-même suivie du Royaume-Uni et de l'Allemagne. Ce secteur est particulièrement exposé aux tensions commerciales entre Chine, Etats-Unis et Europe, de par sa dépendance aux matières premières comme l'acier et l'aluminium. Comment s'adapte la filière ?

Le PDG de Lisi, fabricant de composants pour les avions et leurs moteurs, explique qu'il commenceà subir les mesures de rétorsion européennes sur 25% de la valeur importée de matières premières américaines. "Nous avons vu apparaître très récemment des taxes d’importation qui touchent l'aluminium et l'acier qui nous embêtent bien, dont les conséquences sont perceptibles pour le second semestre", a déclaré à Reuters Emmanuel Viellard. "Nous avons donc décidé de faire homologuer des fournisseurs européens ou dans d’autres zones géographiques sur lesquelles nous ne sommes pas touchés par les taxes", a-t-il ajouté.

Après une montée des tensions, Donald Trump a annoncé le 25 juillet s'être entendu avec le chef de l'exécutif européen Jean-Claude Juncker pour que les deux blocs travaillent à l'abaissement des barrières commerciales, évitant pour l'instant le déclenchement d'une guerre commerciale. Mais l'aluminium reste l'un des principaux points de friction entre les Etats-Unis et la Chine, premier producteur mondial de ce métal, à qui l'administration Trump réclame une réduction de la production. La Chine représente plus de 55% de la production mondiale d'aluminium, estimée pour cette année à quelque 65 millions de tonnes selon une récente enquête de Reuters. La demande totale d'aluminium, très utilisé dans les transports et l'emballage, devrait progresser d'environ 5% en 2018 et en 2019.

Figeac Aero et le chinois Shandong Nanshan Aluminium ont ainsi officialisé mi-juillet la création d’une unité de production en coentreprise en Chine pour concevoir et produire des pièces en aluminium pour une large gamme d'applications aéronautiques, confirmant une annonce faite en mars.

"L’idée principale de la coopération avec Shandong Nanshan c’est de s’installer en Chine pour capter le marché chinois qui est en train de devenir important", a déclaré à Reuters Jean-Claude Maillard, PDG et fondateur du fournisseur-clé d'aérostructures.

Approvisionnement et production rapprochés

Dans un contexte de montées en cadence de production accélérées chez Airbus et Boeing, Figeac Aero dit ne pas ressentir d'impact des tensions commerciales avec les Etats-Unis, même si l'aluminium représente 80% des métaux qu'il utilise pour la production de ses pièces contre 15% pour le titane et 5% pour divers alliages métalliques. Même en cas de très improbable blocage des importations d'aluminium aux Etats-Unis, Figeac Aero peut continuer à assurer la production de son usine américaine uniquement avec l'aluminium produit dans le pays, a souligné Jean-Claude Maillard.

Latécoère, lui, se fournit en général sur le continent où il réalise sa production pour en faciliter le transport et en réduire le coût, a souligné Yannick Assouad, directrice générale du groupe qui vend aux constructeurs des portes, des câblages et des équipements pour les cabines d'avions. "Donc à ce stade, je ne vois pas pour Latécoère d’impacts sur la ‘supply chain’ telle qu’elle est organisée aujourd’hui", a-t-elle dit à Reuters.

La production d'aluminium au niveau mondial souffre de toute façon des surcapacités actuelles plutôt que d'un risque de pénurie, souligne de son côté Pascal Fabre, directeur général au sein du cabinet AlixPartners.

Les cours de l'aluminium ont accéléré leur baisse depuis deux mois sur des craintes de recul de la demande en raison des tensions commerciales et d'un ralentissement en Chine.

"Les nouvelles générations d'avions sont majoritairement en composite. Et le composite, c’est du carbone : il y en a et il y en aura", note de son côté Jérôme Bouchard, partenaire chez Oliver Wyman.

Les partenariats de très long terme signés pour leurs approvisionnements en matériaux, comme le titane, protègent la filière aéronautique, note aussi Pascal Fabre. En 2016, le fournisseur américain d'aluminium Constellium avait ainsi prolongé son accord sur dix ans avec Airbus, d'une valeur de deux milliards de dollars, et le spécialiste américain de composites Hexcel avait étendu ses contrats pluriannuels avec l'avionneur européen, dont il attend 15 milliards de dollars de chiffre d'affaires. Mais les matériaux comme le titane, essentiels pour les trains d’atterrissage ou les attache-moteurs entre autres, sont relativement rares, chers et utilisés par d’autres industries, pointe Jérôme Bouchard. "Cela va générer des tensions, c’est évident. Mais aujourd’hui je ne vois pas de fournisseur s’intégrer verticalement pour posséder en direct de ce type de matières premières", dit-il.

Avec Reuters (Cyril Altmeyer, Dominique Rodriguez)

Sujets associés

NEWSLETTER Aéro et Défense

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le Mans, capitale du son

Le Mans, capitale du son

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Olivier James nous emmène au Mans pour nous faire découvrir un écosystème surprenant : celui de l'acoustique. En quelques années, la...

Écouter cet épisode

Le design dans le monde d'après

Le design dans le monde d'après

L'ancien secrétaire d'Etat socialiste, Thierry Mandon, est président de la Cité du Design de Saint-Etienne. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il présente la Biennale...

Écouter cet épisode

Viande in vitro, végétal... Frédéric Wallet dresse le menu de demain

Viande in vitro, végétal... Frédéric Wallet dresse le menu de demain

Dans ce nouvel épisode de « Demain dans nos assiettes », notre journaliste reçoit Frédéric Wallet. Chercheur à l'Inrae, il est l'auteur de Manger Demain, paru aux...

Écouter cet épisode

La fin du charbon en Moselle

La fin du charbon en Moselle

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Cécile Maillard nous emmène à Saint Avold, en Moselle, dans l'enceinte de l'une des trois dernières centrales à charbon de...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

FIGEAC AERO

+ 77 000 Décideurs

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

VILLE DE CALLAC

Technicien des Services Techniques H/F

VILLE DE CALLAC - 31/03/2022 - CDD - CALLAC DE BRETAGNE

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

74 - Annecy

Services d'assurances

DATE DE REPONSE 16/06/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS