Comment les constructeurs automobiles pourraient "renforcer la prime à la conversion"

A l’issue d’une réunion avec plusieurs représentants de constructeurs automobiles, Bruno Le Maire et François de Rugy ont confirmé la piste d’une surprime à la conversion, supportée par les fabricants de voitures. Sans oublier les véhicules d'occasion.

Partager
Comment les constructeurs automobiles pourraient
Le ministre de la Transition écologique François de Rugy indique que la surprime à la conversion supportée par les constructeurs automobiles permettra de "libérer les Français du tout pétrole".

La décision définitive doit être prise "d’ici la fin novembre". Mais les constructeurs automobiles se montrent déjà "prêts à l’idée de renforcer la prime à la conversion en ajoutant une prime supplémentaire qui serait versée par les constructeurs, notamment pour les achats de véhicules électriques et hybrides rechargeables", a annoncé le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire, à l’issue d’une réunion avec plusieurs représentants d’entreprises réunis à Bercy, lundi 29 octobre.

Cette annonce intervient alors que le ministre milite depuis plusieurs jours, par médias interposés, pour l’instauration d’une surprime à la casse supportée par l’industrie automobile, et dont la vocation serait d’"accélérer la transition écologique du parc français". Pour y parvenir, Bruno Le Maire a précisé qu’il souhaitait que "les véhicules faiblement émetteurs, même s’ils ne sont pas hybrides rechargeables ou électriques, puissent également être inclus" dans la démarche.

Les véhicules d’occasion ont également été évoqués au cours de l’allocution de Bruno Le Maire. Une manière de permettre aux ménages les plus modestes de pouvoir changer de voitures, car l’hybride a pour l’instant "un coût élevé", a justifié le ministre de l’Economie lundi 29 octobre.

"Libérer les Français du tout pétrole"

En échange de cet effort supporté potentiellement par les constructeurs automobiles, l’Etat s’est engagé à allonger les dispositifs de primes existants. Au total, cette initiative vise à permettre de "libérer les Français du tout pétrole", a défendu le nouveau ministre de la Transition écologique, François de Rugy, tout en les aidant à "préserver leur pouvoir d’achat". "Si nous coordonnons nos efforts, nous aurons de bons résultats", assure le ministre.

Pour l’heure, le gouvernement propose une prime de 1 000 à 2 000 euros selon les foyers qui souhaitent se débarrasser de vieux véhicules diesel ou essence, au profit d'une voiture électrique et/ou d'un véhicule thermique ou hybride non rechargeable dont le taux de CO2 est inférieur ou égal à 130g/km. Le dispositif doit être étendu en 2019 aux véhicules hybrides rechargeables, neufs ou d'occasion.

Sans oublier qu’à ces primes, s’ajoute un bonus écologique pour les véhicules électriques neufs, qui peut atteindre jusqu’à 6 000 euros. Depuis son lancement, la prime à la conversion a rencontré un franc succès, puisqu’elle devrait profiter à au moins 250 000 personnes d’ici la fin de l’année 2018, contre un objectif initial de 100 000 personnes.

SUR LE MÊME SUJET

NEWSLETTER Auto et Mobilités

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

Safran

CHEF DE PROJET IT F/H

Safran - 22/11/2022 - CDI - Vélizy-Villacoublay

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

49 - Cholet

Prestation de surveillance et de sécurité par vigile de l'accueil de la CAF de Maine-et-Loire

DATE DE REPONSE 06/01/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS