Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Comment le rail européen peut garder un train d'avance sur le dragon chinois

Olivier Cognasse , , , ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

A la une Alors que le président chinois Xi Jinping est en visite diplomatique à Paris, Les industriels de la filière européenne du rail vont devoir multiplier les projets de R & D, les rapprochements et les développements à l’international pour contrer l’offensive chinoise et CRRC, son bras armé.

Comment le rail européen peut garder un train d'avance sur le dragon chinois
La croissance fulgurante de l’industrie ferroviaire chinoise, qui a construit son réseau à très grande vitesse en dix ans à peine, inquiète.

Des deux côtés du Rhin, la colère ne retombe pas. Ministres et dirigeants d’Alstom et de Siemens continuent de fustiger la décision de la commissaire européenne à la Concurrence, Margrethe Vestager, qui a refusé, le 6 février, de valider la fusion entre les deux groupes. Une décision extrêmement rare. La Commission européenne craignait une hausse des prix, une baisse des innovations et du choix des clients. Ses détracteurs lui reprochent de n’avoir pris en compte que le seul marché européen, alors que l’ogre chinois CRRC est déjà très présent en Amérique du Nord et en Asie-Pacifique. Avec 26 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2017, ce monstre ferroviaire – résultat de la fusion forcée par l’État de deux entreprises ferroviaires, CSR Corporation Ltd et China CNR Corporation Ltd, le 1er juin 2015 –, inquiète.

"Aujourd’hui, CRRC produit beaucoup plus de trains. Ce n’est pas qu’une histoire de taille, mais surtout d’innovation et de soutien de l’État. Les Chinois ont[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle