Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Matières premières

Comment le Maroc veut se prémunir contre les effets de la sécheresse annoncée

, , ,

Publié le

L'année économique 2016 ne se présente pas sous les meilleurs auspices au Maroc. En cause, un déficit pluviométrique de 62% par rapport à la normale. Le Maroc va mobiliser 418 millions d'euros d'aide au secteur agricole et 95 millions d'euros d'indemnisation.

Comment le Maroc veut se prémunir contre les effets de la sécheresse annoncée
Une pluviométrie attendue en fort recul de 62% par rapport à une année normale contraint le Maroc à mettre les bouchées doubles pour en atténuer les effets.
© arthurbat.tk

Sécheresse annoncée. Une pluviométrie attendue en fort recul de 62% par rapport à une année normale contraint le Maroc à mettre les bouchées doubles pour en atténuer les effets.

"L'impact de ce déficit se fait particulièrement ressentir sur les cultures en zones bour où les emblavements en céréales représentent 62% (3,2 millions d'hectares semés) du programme retenu au titre de l'actuelle campagne agricole" annonce le ministère de l'agriculture dans un communiqué.

Une année 2016 qui intervient après celle de 2015, durant laquelle, il avait beaucoup plu. Une moisson record de 11 millions de tonnes a été réalisée l'an dernier contribuant à un taux de croissance assez robuste de 4,7 %.

Un plan d'urgence de 4,5 milliards de dirhams a été annoncé à l'issue de la réunion de crise du 28 janvier à Casablanca, à l'initiative du roi. Cette rencontre a réuni autour de Mohammed VI, notamment le Chef du gouvernement Abdelilah Benkirane et Aziz Akhannouche, ministre de l'Agriculture.

trois axes

Ce plan en trois axes porte des dispositions concernant le cheptel, les ressources végétales et le maintien des équilibres. (voir encadré)

Ainsi, dans le but d'éviter la spéculation, une réserve d'orge à un prix plafond de 2 dirhams le kilo (0,186 euro) sera mise en place.

Parallèlement, la Mamda, principale mutuelle d’assurance agricole va être mise à contribution. Cet organisme devrait consacrer 1,25 milliard de dirhams à l'indemnisation des agriculteurs sinistrés. D'autres compagnies, privées, seront aussi à la manœuvre comme Saham (ce qui a créé une polémique récente car Saham appartient au ministre de l'Industrie à titre personnel bien qu'il se défende de tout conflit d'intérêt).

Pour rappel, le secteur agricole au Maroc compte pour 40% des emplois, dont une bonne partie non rémunérée (aides familiaux).

L'agriculture représente 14,6% de la richesse produite (PIB). C'est ce qui explique la révision de moitié du taux de croissance prévu par le HCP en 2016 , à savoir 1,3 % dans sa prévision très pessimiste publiée le 26 janvier. Le 15 juin 2015, le HCP s'attendait encore à une croissance de 2,6%. Mais c'était avant que le climat ne fasse des siennes.

Pour le gouvernement, l'affaire est d'importance, car les élections législatives se tiendront cette année, le 7 octobre, juste après un été qui s'annonce des plus difficiles pour le monde rural.

Il s'agira du premier renouvellement du parlement depuis le scrutin de fin 2011 ayant fait suite au changement de constitution et une étape politique majeure pour les islamistes du PJD et leur leader Abdelilah Benkirane au pouvoir (en coalition) depuis lors.

Nasser Djama

 

Un plan anti-sécheresse sur 3 axes

Axe 1 : cheptel. Un prix cible de 2 dirhams le kilo d'orge garanti sur le territoire (soit 0.186 euro, à noter, que par comparaison sur le marché de Rouen, le cours de l'orge s'établit à 0,153 euro le kilo) - prise en charge par l'État de certains frais de  transport  du fourrage - aménagement ou construction de points d'eau pour l'abreuvage du cheptel - encadrement sanitaire du cheptel pour la vaccination notamment .

Axe 2 : ressources végétales. Assurer l'irrigation des plantations sous régime pluvial avec une superficie ciblée de 93 000 hectares - sécurisation des semences en céréales  avec un stock de 950 000 quintaux et une production prévisionnelle d'un million de quintaux – couverture d'un million d'hectares par l'assurance agricole – concours du Crédit agricole du Maroc à raison de 1,5 milliard de dirhams.

Axe 3 : maintien des équilibres. Approvisionnement prioritaire des populations dans les zones reculées en eau potable – suivi de l'exécution des projets de l'agriculture solidaire.

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

1000 INDICES DE REFERENCE

  • Vous avez besoin de mener une veille sur l'évolution des cours des matières, la conjoncture et les coûts des facteurs de production
  • Vous êtes acheteur ou vendeur de produits indexés sur les prix des matières premières
  • Vous êtes émetteur de déchets valorisables

Suivez en temps réel nos 1000 indices - coût des facteurs de production, prix des métaux, des plastiques, des matières recyclées... - et paramétrez vos alertes personnalisées sur Indices&Cotations.

 

LES DOSSIERS MATIERES

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle