Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Maroc

Comment le Maroc s'affiche à la COP21

,

Publié le , mis à jour le 04/12/2015 À 11H20

Pays hôte de la future COP22 fin 2016, le Maroc ne passe pas inaperçu à la COP21 qui se tient du 30 novembre au 11 décembre au Bourget, en région parisienne. Le discours du roi du Maroc a fixé au royaume l'objectif de porter à 52% la part des énergies renouvelables en 2030.

Comment le Maroc s'affiche à la COP21
Vue sur l'un des pavillons marocains sur le site de la Conférence des Nations unies sur le climat au Bourget au nord de Paris.
© CC

En attendant la COP22 de Marrakech, la délégation marocaine forte de plusieurs centaines de membres participe activement à la COP21 qui se tient jusqu'au 11 décembre sur le site de la Conférence des Nations unies sur le climat au Bourget au nord de Paris.

"L’objectif de 42 % qui avait été fixé pour la part des énergies renouvelables, dans la réponse à apporter à nos besoins en 2020, a récemment été porté à 52 % à l’horizon 2030" a notamment déclaré le lundi 30 novembre Moulay Rachid, frère du roi, qui a lu pour le Maroc un des discours en ouverture du sommet, en présence du Souverain.

Le 2 décembre au pavillon Allemagne, Abdelkader Amara a apporté la précision suivante :  

"Pour atteindre cet objectif, le Royaume du Maroc développera une capacité additionnelle de production d’électricité, entre 2016 et 2030 d’environ 10 100 MW d’énergies renouvelables dont plus de 4 560 MW solaire. L’investissement global attendu pour les projets d’électricité de sources renouvelables sera de 32 milliards de dollars ce qui représente des réelles opportunités d’investissement pour le secteur privé."

Le même jour, c'est au tour de Charafat Afailal, ministre déléguée chargée de l'Eau de confirmer l'adhésion du Maroc au "Pacte de Paris sur l'eau et l'adaptation aux changements climatiques".

Spatialement, le Maroc est représenté à la Conférence de Paris par quatre pavillons. Trois ont été dressés sur le site du Bourget. Celui qui a été installé au Grand Palais à Paris renferme le "Pavillon du Maroc", un stand qui s'étale sur 200 mètres carrés jusqu'au 10 décembre.

Y est proposé un parcours en cinq thématiques : "s’engager", "préserver", "mobiliser", "inventer" et "transmettre". Parmi les solutions emblématiques du Maroc sont présentées notamment la plus grande centrale solaire au monde Noor à Ouarzazate. Tarfaya qui héberge le plus grand parc éolien d’Afrique. L'irrigation des Golfs de Marrakech par la réutilisation des eaux usées etc.

Les pavillons du Bourget mettent en avant de leur côté la politique marocaine en matière de développement durable en programmant des événements thématiques d'information en marge de la conférence de Paris. Espaces VIP, bureaux, salle de réunion, espace de rencontres sont ainsi mis à la disposition des participants.

Ainsi est-il prévu le lundi 7 décembre une série d'interventions inaugurée par Abdelkader Amara, ministre de l'Energie. Les thèmes "Energies renouvelables", "la maitrise de la demande énergétique marocaine" et "le modèle marocain d'innovation" sont au programme.

Les organismes suivants participeront à l'animation de cette journée outre le ministère de l'énergie, des mines, de l'eau et de l'environnement, (MEMEE), il y aura L'Onee, Masen, Nareva, Aderee, Ifmeree,BMCE ou encore l'Iresen, Koica, Fenelec, Amisole et la CGEM.

Le mercredi 9 décembre verra une déclaration commune de Miriem Bensalah-Chaqroun, présidente de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), Pierre Gattaz, président du Medef et Gérard Mestrallet, président directeur général d’ENGIE et coordinateur du Business dialogue, sur la réponse des entreprises au défi climatique.

Dans le stand dédié à la COP 22, les participants s'informent sur l’organisation à venir de cette conférence dont la réunion plénière doit se dérouler du 7 au 18 novembre 2016 à Marrakech et présenter le Maroc en tant que pays hôte et organisateur de la COP 22. Les participants peuvent y trouver des réponses aux questions relatives à la logistique prévue, le plan d'action prévisionnel ainsi que le budget. Un grand écran support déroule le programme marocain de lutte contre le changement climatique.

À noter que la délégation marocaine a ouvert le compte twitter @ClimatM pour suivre son actualité et celle de la ministre de l'environnement Hakima El Haite.

Pour rappel, côté engagements, pendant que les négociateurs travaillent d'arrache-pied au Bourget pour tenter de trouver un accord, le Maroc a déjà livré l'un de ses engagements : réduire de 13% ses émissions de carbone d'ici à 2030 sur la base de 2010.

N.D.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus