Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Agro

Comment la coopérative céréalière Axéréal veut réinventer son modèle agricole

, ,

Publié le

A l'occasion de la présentation des résultats de la campagne 2017/2018, la coopérative céréalière Axéréal a confirmé le rachat des activités de malt de l'américain Cargill. Un rapprochement qui doit permettre au français de doubler ses capacités de production. 

Comment la coopérative céréalière Axéréal veut réinventer son modèle agricole
Axéréal va reprendre 15 malteries à l'Américain Cargill
© Flickr/cc net_efekt

Axéréal ne cache plus ses ambitions internationales. Alors que la coopérative française de céréales a annoncé un rebond de ses activités avec des résultats annuels en hausse de 7% à 2,5 milliards d'euros de chiffre d'affaires, elle a également confirmé l'acquisition des activités malt de l'Américain Cargill. Signé le 20 décembre dernier, l'accord entre les deux acteurs doit encore être validé par les autorités de la concurrence. 

Doubler les capacités de production du malt

Cet accord, dont le montant n'est pas connu, devrait permettre à la coopérative française, spécialiste du blé tendre, du malt et de la nutrition animale de doubler ses capacités de production sur le malt et de s'implanter sur l'ensemble des continents. Actuellement, Axéréal produit 1 million de tonnes de malt par an. Ce segment est la deuxième filière la plus importante de la coopérative derrière les céréales. 

Avec l'acquisition des activités malt de Cargill, Axéréal va récupérer plus de 15 malteries. "Cela va nous permettre d'être présents sur l'ensemble des bassins de production d'orge et d'être au plus près des marchés de consommation pour mieux accompagner les évolutions" explique Jean François Loiseau, président de la coopérative. 

Nouer des partenariats

Axéréal espère également que ce rachat va lui permettre de se positionner comme un acteur incontournable de la filière de l'orge de brasserie. Un leadership qui devrait lui permettre de négocier des partenariats avec les entreprises de semences et les transporteurs logistiques. "Cette acquisition va nous aider à augmenter notre impact sur la filière orge et à développer des partenariats avec les fournisseurs" a confirmé Jean François Loiseau. 
 

Priorité à la création de valeur

Cette acquisition s'inscrit dans la stratégie d'Axéréal de réinventer son modèle agricole. "Nous sommes actuellement à un tournant de l'agriculture européenne. Nous sommes convaincus que l'avenir du secteur passe par l'accompagnement des agriculteurs pour les aider à créer de la valeur" a expliqué le président de la coopérative.

Pour cela, Axéréal entend renforcer les filières performantes en accentuant sa relation avec ses clients et en limitant son exposition aux marchés. "Aujourd'hui, sur les 4,6 millions de tonnes que nous produisons, à peine 2 millions sont directement soumises aux fluctuations des marchés" a souligné Paul Yves L'Anthoën, directeur général de la coopérative.

Une stratégie dont les résultats ont déjà payé puisqu'Axéréal a dégagé un excédent brut d'exploitation de 96 millions d'euros en 2017-2018, et se fixe comme objectif d'atteindre 112 millions l'an prochain.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle