International

Comment l'Europe veut peser face à la Chine sur un composant phare des véhicules électriques

, , , ,

Publié le , mis à jour le 19/06/2020 À 11H36

Thierry Breton, le commissaire européen au Marché intérieur, met en garde les Etats membres de l'Union européenne. S'ils ne s'engagent pas plus activement dans la définition de normes internationales sur le lithium, un composant utilisé dans les véhicules électriques, c'est la Chine qui aura le dernier mot sur ce dossier.

L'Europe veut peser face à la Chine sur les normes du lithium, composant phare des véhicules électriques
Le lithium est un composant essentiel pour les objectifs de l'Europe en matière de véhicules électriques et d'énergie verte, impliquant des groupes comme Volkswagen, PSA et Siemens.
© Hannibal Hanschke

Thierry Breton, le commissaire européen au Marché intérieur, a exhorté les Etats membres de l'Union européenne, à s'engager plus activement dans la définition de normes internationales sur le lithium, un composant utilisé dans les véhicules électriques, au risque de voir le bloc communautaire être marginalisé par la Chine sur ce dossier.

Une réunion les 24 et 25 juin

La mise en garde de Thierry Breton fait écho aux inquiétudes de la Commission européenne alors que la Chine tente d'accroître son influence dans la définition des normes sur ce composant essentiel aux objectifs de l'Union en matière de véhicules électriques et d'énergie verte, impliquant des groupes comme Volkswagen, PSA et Siemens.

Le conseil technique de l'Organisation internationale de normalisation (ISO) doit se prononcer les 24 et 25 juin sur une proposition chinoise visant à créer un comité sur les normes pour le lithium. La Chine vise le secrétariat de ce comité. L'exploitation, l'extraction, les tests, l'analyse et la transformation du lithium sont autant d'éléments qui seront encadrés par les normes définies par ce comité.

Les mises en garde de Thierry Breton

"Les principaux partenaires commerciaux de l'UE sont très actifs dans l'élaboration de normes internationales sur des marchés clés afin de protéger et d'accroître leur avantage concurrentiel", écrit Thierry Breton dans une lettre, consultée par Reuters, aux ministres de l'Industrie des 27 pays de l'UE. "Nous devons être vigilants face à de tels processus qui peuvent, sans une bonne implication, nuire involontairement à notre compétitivité économique et à notre leadership technologique", met-il en garde. "Il est dans notre intérêt de donner aux entreprises européennes un avantage concurrentiel en veillant à ce que les normes internationales soient conformes aux nôtres, qu'elles soient déjà élaborées ou en cours", ajoute-t-il.

Thierry Breton a déclaré que la Commission européenne demanderait au Comité européen de normalisation (CEN) et au Comité européen de normalisation électrotechnique (CENELEC) de surveiller les travaux sur les nouvelles normes sur le lithium.

 

Avec Reuters (Foo Yun Chee, Claude Chendjou, édité par Jean-Michel Bélot)

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte