Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Succès étrangers

Comment Kamax a automatisé sa production de petites séries

, , , ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Vidéo Le fabricant allemand de visserie automobile Kamax a mis au point une ligne automatique de production d’outils d’écrouissage sur mesure.

Comment Kamax a automatisé sa production de petites séries
Composée de cinq modules, la ligne automatique de production des outils d’écrouissage a nécessité quatre années de développement.

Placée le long du mur de la halle de production, la nouvelle ligne automatisée de l’entreprise Kamax, située à Homberg, au nord de Francfort, impressionne par ses dimensions : une vingtaine de mètres de longueur sur cinq de hauteur. Elle est le fruit de quatre années de travail pour numériser et automatiser une production d’outillages sur mesure.

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Notre sélection : Les écoles d'ingénieurs, vivier préféré de l'industrie

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle