Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Matières premières

Comment Imerys prépare sa croissance future

Myrtille Delamarche , , , ,

Publié le

Le spécialiste des minéraux de spécialité Imerys commence à récolter les fruits de sa diversification, tant géographique que de périmètre d’activité. Présent sur des marchés sujets à des retournements, le groupe français conjugue une forte croissance externe et une hausse de ses investissements en R&D.

Comment Imerys prépare sa croissance future
Le PDG Gilles Michel présente les résultats 2017, le 15 février 2018 à Paris.
© Myrtille Delamarche

Imerys se porte bien après "une année marquante pour le développement du groupe", comme le formule son PDG Gilles Michel. Avec la consolidation complète de Kerneos depuis juillet 2017, le groupe français spécialisé dans les minéraux de spécialité affiche sur l’année 2017 un résultat net part du groupe en nette progression (+25,8%), à 368,2 millions d’euros. Son chiffre d’affaires est également en hausse, de 10,4%, à 4,598 milliards d’euros. Derrière ces bons résultats, une stratégie de forte croissance externe à la conquête de nouveaux marchés.

Diversification et croissance externe…

Au service de la croissance future du groupe et de sa résilience, Imerys a complété cette grosse acquisition qu'est Kerneos par 11 acquisitions de complément (Damolin, Alteo, Regain Polymers, Zhejiang Zr-Valey, SPAR, Micron-Ita et Vimal microns, NG Johnson, Set Linings et Fagersta Eldfastan, et Nippon Power Graphite). Certaines sont destinées  à élargir le portefeuille du groupe (Damolin dans les absorbants industriels, Alteo dans les alumines de spécialité, Regain Polymers dans le recyclage de plastiques par exemple). D’autres sont des investissements technologiques, comme la pépite spécialisée dans les anodes de batteries lithium-ion Nippon Power Graphite. D’autres, enfin, permettent à Imerys de renforcer sa présence à l’international. Le groupe réalise désormais 28% de son chiffre d’affaires dans les pays émergents, et 7% en Chine.

L’objectif est de pouvoir faire face à des retournements comme celui que connaît actuellement l’activité proppants d’Imerys. Ces produits destinés à maintenir ouvertes les roches fracturées dans l’exploitation de pétrole et de gaz de schiste n’a pas redémarré malgré la très forte reprise des forages aux Etats-Unis. "La hausse du prix du pétrole a réouvert l’exploitation du pétrole non-conventionnel, mais dans une optique de court-terme, dans des bassins à faible coût et à retour très rapide", explique Gilles Michel. "Ce n’est pas notre segment. Nos proppants sont destinés à des environnements très contraints, et plus coûteux", réclamant une stabilisation du cours du baril au-delà des 65 dollars. Le groupe reste présent car il pense que la reprise finira par venir et qu’après s’être positionné comme un des acteurs de référence sur ces produits, il en bénéficiera. Même si pour l’instant, "il n’y a pas le moindre signe d’amorce d’un éventuel changement sur le segment sur lequel nous sommes présents", reconnaît Gilles Michel.

… et croissance organique

Imerys ne se contente pas de croissance externe. Pour nourrir sa croissance organique, les dépenses de R&D sont elles aussi en hausse, à 70 millions d’euros (1,5% du chiffre d’affaires). Les capacités ont été accrues via des investissements pour servir les marchés de l'automobile (talc pour polymères), de l'énergie (nouvelle mine de graphite naturel en Namibie et unité de production de graphite synthétique en Suisse), de la santé (diatomite pour le fractionnement du plasma sanguin par filtration), etc. Les produits nouveaux représentent désormais une part du chiffre d’affaires de 12,5%.

Charger les batteries

"Hormis les plastiques pour l’automobile, aucune de ces nouvelles activités ne pèse une part très importante du chiffre d’affaires. C’est par petites touches de 5 ou 10 millions que nous commençons à poser les éléments du paysage du groupe demain. Certains d’entre eux croîtront vite", affirme Gilles Michel. Imerys a notamment  mis en place un programme pluriannuel d’investissement pour accompagner la croissance des énergies mobiles (batteries lithium-ion). "Un tiers de notre développement en 2017 est lié aux carbone et graphite de spécialité", précise le PDG.

Le démarrage de l'année 2018 se faisant sur la même tendance, le groupe semble confiant pour cette année. "Les marchés sont bien orientés, les Etats-Unis restent fort dynamiques,l'Europe est en phase de reprise - France comprise -, ainsi que les pays emergents", même s'ils ne forment pas un groupe uniforme. "Au Brésil nous pensons que le point bas est passé, et la Chine est repartie de facon assez dynamique." En outre, les acquisitions n'ont pas encore délivré tout leur potentiel de synergies.

Imerys emploie 18 000 salariés dans le monde, dans quatre branches d'activité: solutions pour l'énergie pétrolière (proppants) et spécialités (graphite et carbone), filtration et additifs de performance (pour l'automobile, la santé, la cosmétique et l'agriculture), les matériaux céramiques (kaolin, tuiles, sanitaires...) et minéraux de haute résistance (réfractaires, abrasifs, liants pour la construction). C'est cette dernière branche qui abrite désormais Kerneos.

Réagir à cet article

1000 INDICES DE REFERENCE

  • Vous avez besoin de mener une veille sur l'évolution des cours des matières, la conjoncture et les coûts des facteurs de production
  • Vous êtes acheteur ou vendeur de produits indexés sur les prix des matières premières
  • Vous êtes émetteur de déchets valorisables

Suivez en temps réel nos 1000 indices - coût des facteurs de production, prix des métaux, des plastiques, des matières recyclées... - et paramétrez vos alertes personnalisées sur Indices&Cotations.

 

LES DOSSIERS MATIERES

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus