Comment Imerys prépare sa croissance future

Le spécialiste des minéraux de spécialité Imerys commence à récolter les fruits de sa diversification, tant géographique que de périmètre d’activité. Présent sur des marchés sujets à des retournements, le groupe français conjugue une forte croissance externe et une hausse de ses investissements en R&D.

Partager
Comment Imerys prépare sa croissance future
Le PDG Gilles Michel présente les résultats 2017, le 15 février 2018 à Paris.

Imerys se porte bien après "une année marquante pour le développement du groupe", comme le formule son PDG Gilles Michel. Avec la consolidation complète de Kerneos depuis juillet 2017, le groupe français spécialisé dans les minéraux de spécialité affiche sur l’année 2017 un résultat net part du groupe en nette progression (+25,8%), à 368,2 millions d’euros. Son chiffre d’affaires est également en hausse, de 10,4%, à 4,598 milliards d’euros. Derrière ces bons résultats, une stratégie de forte croissance externe à la conquête de nouveaux marchés.

Diversification et croissance externe…

Au service de la croissance future du groupe et de sa résilience, Imerys a complété cette grosse acquisition qu'est Kerneos par 11 acquisitions de complément (Damolin, Alteo, Regain Polymers, Zhejiang Zr-Valey, SPAR, Micron-Ita et Vimal microns, NG Johnson, Set Linings et Fagersta Eldfastan, et Nippon Power Graphite). Certaines sont destinées à élargir le portefeuille du groupe (Damolin dans les absorbants industriels, Alteo dans les alumines de spécialité, Regain Polymers dans le recyclage de plastiques par exemple). D’autres sont des investissements technologiques, comme la pépite spécialisée dans les anodes de batteries lithium-ion Nippon Power Graphite. D’autres, enfin, permettent à Imerys de renforcer sa présence à l’international. Le groupe réalise désormais 28% de son chiffre d’affaires dans les pays émergents, et 7% en Chine.

L’objectif est de pouvoir faire face à des retournements comme celui que connaît actuellement l’activité proppants d’Imerys. Ces produits destinés à maintenir ouvertes les roches fracturées dans l’exploitation de pétrole et de gaz de schiste n’a pas redémarré malgré la très forte reprise des forages aux Etats-Unis. "La hausse du prix du pétrole a réouvert l’exploitation du pétrole non-conventionnel, mais dans une optique de court-terme, dans des bassins à faible coût et à retour très rapide", explique Gilles Michel. "Ce n’est pas notre segment. Nos proppants sont destinés à des environnements très contraints, et plus coûteux", réclamant une stabilisation du cours du baril au-delà des 65 dollars. Le groupe reste présent car il pense que la reprise finira par venir et qu’après s’être positionné comme un des acteurs de référence sur ces produits, il en bénéficiera. Même si pour l’instant, "il n’y a pas le moindre signe d’amorce d’un éventuel changement sur le segment sur lequel nous sommes présents", reconnaît Gilles Michel.

… et croissance organique

Imerys ne se contente pas de croissance externe. Pour nourrir sa croissance organique, les dépenses de R&D sont elles aussi en hausse, à 70 millions d’euros (1,5% du chiffre d’affaires). Les capacités ont été accrues via des investissements pour servir les marchés de l'automobile (talc pour polymères), de l'énergie (nouvelle mine de graphite naturel en Namibie et unité de production de graphite synthétique en Suisse), de la santé (diatomite pour le fractionnement du plasma sanguin par filtration), etc. Les produits nouveaux représentent désormais une part du chiffre d’affaires de 12,5%.

Charger les batteries

"Hormis les plastiques pour l’automobile, aucune de ces nouvelles activités ne pèse une part très importante du chiffre d’affaires. C’est par petites touches de 5 ou 10 millions que nous commençons à poser les éléments du paysage du groupe demain. Certains d’entre eux croîtront vite", affirme Gilles Michel. Imerys a notamment mis en place un programme pluriannuel d’investissement pour accompagner la croissance des énergies mobiles (batteries lithium-ion). "Un tiers de notre développement en 2017 est lié aux carbone et graphite de spécialité", précise le PDG.

Le démarrage de l'année 2018 se faisant sur la même tendance, le groupe semble confiant pour cette année. "Les marchés sont bien orientés, les Etats-Unis restent fort dynamiques,l'Europe est en phase de reprise - France comprise -, ainsi que les pays emergents", même s'ils ne forment pas un groupe uniforme. "Au Brésil nous pensons que le point bas est passé, et la Chine est repartie de facon assez dynamique." En outre, les acquisitions n'ont pas encore délivré tout leur potentiel de synergies.

Imerys emploie 18 000 salariés dans le monde, dans quatre branches d'activité: solutions pour l'énergie pétrolière (proppants) et spécialités (graphite et carbone), filtration et additifs de performance (pour l'automobile, la santé, la cosmétique et l'agriculture), les matériaux céramiques (kaolin, tuiles, sanitaires...) et minéraux de haute résistance (réfractaires, abrasifs, liants pour la construction). C'est cette dernière branche qui abrite désormais Kerneos.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER Matières Premières

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

WESER

Technicien Qualité (H/F)

WESER - 03/10/2022 - CDI - TOURS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

75 - PARIS HABITAT OPH

Refonte du paramétrage et de la donnée du SIRH HR Access

DATE DE REPONSE 11/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS