Comment fonctionnent les respirateurs artificiels qui sauvent les cas critiques de Covid-19 ?

Mardi 31 mars, à la demande du gouvernement, Air Liquide, PSA, Schneider Electric et Valeo se sont alliés dans un consortium pour produire 10 000 respirateurs en 50 jours. Comment fonctionnent ces dispositifs d'aide respiratoire ? Ces matériels médicaux sont indispensables pour sauver les personnes atteintes du coronavirus Covid-19 en état critique. Notre confrère Industrie et Technologies vous éclaire.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Comment fonctionnent les respirateurs artificiels qui sauvent les cas critiques de Covid-19 ?
Cet appareil d'aide respiratoire a été conçu par l’équipe F1 de Mercedes avec l’université londonienne UCL.

Alors que la vague de cas de Covid-19 continue d'enfler en Europe et aux États-Unis, les respirateurs artificiels s'imposent en enjeu prioritaire. Le 31 mars, le consortium d'industriels VentilatorChallengeUK s'est formé au Royaume-Uni pour en produire, suivi en France par un consortium autour d'Air Liquide, qui vise à fabriquer 10 000 respirateurs d'ici mi-mai. Vendredi 27 mars, Donald Trump avait déjà imposé à General Motors de s'y mettre.

A LIRE AUSSI

Et pour cause : les respirateurs artificiels sont le principal moyen de sauver les trop nombreux patients que le Covid-19 plonge dans un état critique. Ces patients développent un syndrome de détresse respiratoire aiguë (SDRA), qui se manifeste par l'inflammation de nombreuses zones du poumon.

"Au niveau de ces zones enflammées, le poumon 's'effondre', c'est-à-dire qu'il n'est plus capable de s'ouvrir et de se remplir d'air. À la place, il se remplit de différents fluides dus aux processus d'inflammation", décrit Julian Botta, médecin-urgentiste au John Hopkins Hospital, à Baltimore (Maryland, États-Unis). Le patient ne peut plus respirer correctement, il doit être intubé. On lui introduit une sonde respiratoire par la bouche jusqu'à la trachée, après lui avoir administré du curare, un anesthésiant musculaire.

Lire la suite sur le site d'Industrie et Technologies

Partager

PARCOURIR LE DOSSIER
SUJETS ASSOCIÉS
SUR LE MÊME SUJET
NEWSLETTER Santé
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS