Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Energie

Comment EDF pourrait être scindé, en associant nucléaire et réseau de transport

, , ,

Publié le , mis à jour le 20/06/2019 À 09H01

Vu sur le web La réorganisation en cours d'EDF pourrait aboutir au découpage du groupe en deux entités distinctes, dont une serait partiellement privatisée, selon le Monde.

Comment EDF pourrait être scindé, en associant nucléaire et réseau de transport
EDF pourrait être scindé, avec une partie combinant le nucléaire et le réseau de transport
© abarbaux

Voulu par l'Elysée, le projet de scission d'EDF prévoirait de créer un EDF "bleu", en charge du nucléaire, et un EDF "vert", pour la fourniture d’électricité aux particuliers et aux entreprises, rapporte le 19 juin Le Monde sur son site internet.

L'"EDF bleu" associerait l'ensemble de ses activités nucléaires, ses centrales hydroélectriques et le réseau de transport d'électricité (RTE). Il serait détenu à 100% par la maison mère EDF, qui serait elle-même totalement propriété de l'Etat français, aujourd'hui propriétaire de 83,7% du capital du groupe.

Dans le même temps, un "EDF vert" composé de la branche commerce, des énergies renouvelables (hors hydroélectricité), du distributeur Enedis et du spécialiste des services Dalkia, verrait son capital ouvert au privé.

Défendre le dossier devant la Commission européenne en décembre

Toujours selon Le Monde, "le groupe et l'exécutif doivent échanger dès cet été pour arriver en septembre ou en octobre à une position commune (et) défendre ensuite leur cause devant la nouvelle Commission européenne en décembre".

Le PDG d'EDF, Jean-Bernard Lévy a récemment évoqué la possibilité que le groupe sépare ses activités au sein d'un même ensemble afin d'avoir deux bilans comptables distincts et de pouvoir améliorer sa capacité de financement, confirmant ainsi la piste d'un traitement spécifique des activités nucléaires de l'entreprise en France.

EDF plaide cependant en faveur d'une réforme de la régulation, le groupe soulignant que le système de l'Arenh (Accès régulé au nucléaire historique) qui permet à ses concurrents de lui acheter de l'électricité d'origine nucléaire à des prix inférieurs à ceux du marché, le pénalise lourdement.

 

avec Reuters (Benjamin Mallet, édité par Cyril Altmeyer)

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle