Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

Comment Casablanca Aéronautique va fabriquer des pièces pour l'Airbus A330

, , , ,

Publié le

L'usine marocaine d'Auvergne Aéronautique va produire en sous-traitance des pièces primaires destinées au cône arrière de l’Airbus A330 pour le compte d’ASM Aéro, filiale de la SABCA (Dassault) basée à Casablanca.

Comment Casablanca Aéronautique va fabriquer des pièces pour l'Airbus A330 © auvergneaero
Un fonds d'investissement dans la cour aéronautique
Actionnaire à 100% d'Auvergne aéronautique, ACE Management gère cette société par l'intermédiaire de son fonds Aerofund II. Ce fonds spécialisé dans l'aéronautique a finalisé vendredi 19 avril, avec l’aval du tribunal de commerce, la reprise auprès du groupe Slicom International, de ses filiales Slicom Aéronautique, Auvergne Aéronautique Slicom et Casablanca Aéronautique. Ces trois entreprises sont  désormais réunies au sein d’Auvergne Aéronautique Groupe, la nouvelle dénomination de la holding tête du groupe. En bénéficiant d'une levée de fonds propres de 11,5 millions d'euros, Auvergne Aéronautique Groupe voit ainsi sa situation financière assainie.

Les entreprises citées

SABCA fait du sourcing au Maroc. Cette filiale à 53% de Dassault vient de signer début octobre un accord avec le groupe Auvergne Aéronautique pour la production de pièces aéronautiques de l'Airbus A330.

La SABCA produit de longue date le cône arrière de fuselage pour les biréacteurs d'Airbus.

L'usine Casablanca aéronautique, détenue par Auvergne aéronautique livrera à l'usine ASM Aéro (filiale locale de Sabca) qui intégrera les pièces à ses propres lignes de production.

"C'est le premier contrat que signe SABCA avec un fournisseur installé au Maroc," se félicite Laurent Guth, directeur général de Casablanca aéronautique (voir l'interview ci-dessous) .

Créée en 2007, basée à Nouaceur près de l'aéroport Mohammed V, Casablanca aéronautique réalise environ 50% de son chiffre d'affaires (estimé à 5,5 millions d'euros en 2012) sur le marché marocain.

Elle devient ainsi le premier fournisseur au Maroc d'ASM Aero. Cette société créée en juin 2012 porte une nouvelle usine d'assemblage située à côté de l'aéroport de Casablanca. C'est une joint-venture entre SABCA (60%) et la compagnie française AAA (Assistance Aéronautique et Aérospatiale) déjà présente au Maroc qui en détient 40%.

En septembre 2012, SABCA indiquait que "ASM Aéro, notre nouvelle filiale marocaine, vient de livrer ses premiers sous-ensembles du Tail Cone de l’A330 à notre usine de Bruxelles".

C'est en marge de la deuxième édition de l'Aerospace Meeting Casablanca début octobre que l'accord entre Auvergne Aéronautique et ASM Aéro a été annoncé. "Je suis très honoré par la confiance de la SABCA pour le groupe Auvergne aéronautique et des perspectives de développement et de relations durables entre les deux groupes" a déclaré à cette occasion Philippe Hoste, PDG du groupe Auvergne aéronautique.

SABCA (Société anonyme belge de constructions aéronautiques) spécialisée dans la fabrication de systèmes avioniques emploie 1 200 personnes à Bruxelles, Limburg, Charleroi, et Casablanca. Dassault en détient 53,28% aux côtés de Stork (43,57%).
De son côté, Daniel Blondeel administrateur délégué de la société SABCA jusqu'à fin octobre s'est dit "satisfait d’avoir trouvé une solution locale". Il a aussi ajouté : "le groupe Auvergne aéronautique est bien connu de la SABCA qui se réjouit qu’il devienne son premier fournisseur au Maroc". 

Spécialiste des aérostructures, Auvergne aéronautique basé à Aulnat près de Clermont Ferrand (Puy de Dôme) emploie environ 750 salariés sur 4 sites dont celui de Casablanca et réalise un chiffre d’affaires de 52 millions d'euros.

Ce groupe et ses filales notamment Slicom ont connu de graves difficultés l'an dernier. Il a été repris le 19 avril par Aerofund II, un fonds d'investissement géré par ACE Management et abondé par les grandes entreprises du secteur et Bpifrance. ACE avait injecté 11,5 millions d'euros dans Auvergne aéronautique à l'occasion pour le faire repartir.

Nasser Djama


Trois questions à Laurent Guth, directeur de Casablanca aéronautique

En quoi consiste l'accord de sous-traitance entre ASM Aéro et Casablanca aéronautique ?
C'est un petit contrat qui devrait s'étaler sur plusieurs mois. Il pourrait déboucher sur d'autres. C'est aussi le premier que signe SABCA avec un fournisseur installé au Maroc. C'est un contrat cadre qui permet aujourd'hui de prendre une première affaire. Nous allons fabriquer les pièces mécaniques élémentaires et les livrer à notre client après traitement de surface, une activité que nous assurons après avoir réalisé des investissements dans ce domaine. Les pièces livrées sont destinées en final au cône arrière de l'Airbus A330 pour partie fabriqué au Maroc par ASM aéro, qui se trouve d'ailleurs sur la même zone d'acitvité que notre usine. ASM assemblera les pièces reçues de notre site pour les livrer en Europe.

Dans quelles conditions va s'appliquer cet accord ?
La production va démarrer semaine 44 exactement, soit à compter du lundi 28 octobre dans l'usine de Casablanca aéronautique créée en 2007. Notre usine emploie aujourd'hui 205 personnes et possède une superficie de 5000 m². Nous achetons de la matière première à des sources aéronautiques qualifiées et bien identifiées par les constructeurs aéronautiques en Europe car il n'y a pas de sources de ce type au Maroc.

Pourquoi Sabca a choisi Auvergne aéronautique ?
Nous avons beaucoup investi depuis deux ans pour pouvoir aujourd'hui être prêts à prendre de nouvelles charges. C'est à mon avis ce qui explique l'intérêt de SABCA pour notre société car nous avions déjà réalisé les embauches et les investissements nécessaires. Pour Casablanca aéronautique, l'objectif est ensuite d'accroître notre champ d'intervention pour rentabiliser les investissements réalisés. Car du fait de ceux-ci Casablanca aéronautique est désormais une société très réactive.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle