Comment bouge la planète fruits et légumes

Au cours de la dernière décennie, le marché mondial des fruits et légumes s’est largement transformé, observe la banque néerlandaise Rabobank. Focus sur trois tendances phares.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Comment bouge la planète fruits et légumes
9% de tous les fruits cultivés sont commercialisés à l'échelle internationale.

Davantage de produits surgelés

Si 9% de tous les fruits cultivés sont commercialisés à l'échelle internationale, c’est le cas de seulement 5% des légumes – l’industrie du jus draine de nombreux flux. En revanche, entre 2006 et 2016, la demande mondiale de fruits surgelés a augmenté de 5% par an. La demande pour les baies, un "super-aliment" (myrtilles, avocats…), explique notamment cette hausse. Sur le marché des légumes, cette hausse n’a été que de 1% par an. La consommation de conserves a reculé sur la période. 70% des légumes consommés dans le monde sont frais, tout comme 80% des fruits.

Toute la planète n’est pas bio

Les pays développés n’ont pas tous succombé de la même manière aux sirènes du bio. La part des produits issus de l’agriculture biologique dans les achats de fruits varie fortement d'un pays à l'autre, de 2% en Australie et 5% aux Pays-Bas à 9% aux États-Unis et 15% en Suède. Au rayon légumes, la part de marché plafonne à 5% en Suède et en Autriche, mais grimpe à toute vitesse aux Etats-Unis (9%), sous l’impulsion de nombreux distributeurs tels que Whole Foods, racheté en juin dernier par Amazon.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

La Chine toujours au centre du jeu

Les Etats-Unis, la Chine et l’Allemagne sont pour leur part restés les premiers importateurs mondiaux de fruits entre 2016 et 2016. Premier producteur mondial de fruits, la Chine a multiplié les flux sous l’effet d’un essor de son industrie de la transformation. Les importations de légumes, jusqu’alors concentrées en Amérique du Nord, en Europe occidentale et au Japon, se sont quant à elles progressivement élargies à l’Inde, la Chine et aux Emirats Arabes Unis. La Biélorussie, le Maroc, la Chine, l’Arménie et l’Azerbaïdjan constituent de leur côté les principaux fournisseurs de la Russie en légumes, suite à la prolongation de l’embargo sur les produits européens en vigueur depuis 2014.

Partager

NEWSLETTER Matières Premières
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS