International

Comment bouge la planète fruits et légumes

Franck Stassi , ,

Publié le

Au cours de la dernière décennie, le marché mondial des fruits et légumes s’est largement transformé, observe la banque néerlandaise Rabobank. Focus sur trois tendances phares.

Comment bouge la planète fruits et légumes
9% de tous les fruits cultivés sont commercialisés à l'échelle internationale.
© Pablo

Davantage de produits surgelés

Si 9% de tous les fruits cultivés sont commercialisés à l'échelle internationale, c’est le cas de seulement 5% des légumes – l’industrie du jus draine de nombreux flux. En revanche, entre 2006 et 2016, la demande mondiale de fruits surgelés a augmenté de 5% par an. La demande pour les baies, un "super-aliment" (myrtilles, avocats…), explique notamment cette hausse. Sur le marché des légumes, cette hausse n’a été que de 1% par an. La consommation de conserves a reculé sur la période. 70% des légumes consommés dans le monde sont frais, tout comme 80% des fruits.

Toute la planète n’est pas bio

Les pays développés n’ont pas tous succombé de la même manière aux sirènes du bio. La part des produits issus de l’agriculture biologique dans les achats de fruits varie fortement d'un pays à l'autre, de 2% en Australie et 5% aux Pays-Bas à 9% aux États-Unis et 15% en Suède. Au rayon légumes, la part de marché plafonne à 5% en Suède et en Autriche, mais grimpe à toute vitesse aux Etats-Unis (9%), sous l’impulsion de nombreux distributeurs tels que Whole Foods, racheté en juin dernier par Amazon.

La Chine toujours au centre du jeu

Les Etats-Unis, la Chine et l’Allemagne sont pour leur part restés les premiers importateurs mondiaux de fruits entre 2016 et 2016. Premier producteur mondial de fruits, la Chine a multiplié les flux sous l’effet d’un essor de son industrie de la transformation. Les importations de légumes, jusqu’alors concentrées en Amérique du Nord, en Europe occidentale et au Japon, se sont quant à elles progressivement élargies à l’Inde, la Chine et aux Emirats Arabes Unis. La Biélorussie, le Maroc, la Chine, l’Arménie et l’Azerbaïdjan constituent de leur côté les principaux fournisseurs de la Russie en légumes, suite à la prolongation de l’embargo sur les produits européens en vigueur depuis 2014.

 

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

31/12/2019 - 15h33 -

Les pays africains sont ils du reste en se qui concerne les fruits et légumes ?
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte