Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

Comment Blue Origin compte réutiliser 25 fois son lanceur spatial

Hassan Meddah ,

Publié le , mis à jour le

Pour concurrencer SpaceX et Arianespace, Blue Origin, le nouveau venu sur le marché des lanceurs, envisage jusqu'à 25 réutilisations du premier étage de sa fusée. Celle-ci accumule de l'expérience avec son petit lanceur destiné au tourisme spatial.

Comment Blue Origin compte réutiliser 25 fois son lanceur spatial
La fusée New Glenn de Blue Origin pourra emmener 13 tonnes de charge utile en orbite géostationnaire.
© Blue Origin

Peut-on appliquer les mêmes recettes à un lanceur de satellites qu'à un site de commerce en ligne? C'est le pari de Blue Origin la société financée par le milliardaire et fondateur d'Amazon, Jeff Bezos. Selon Blue Origin, les clients ont les mêmes exigences: des produits bon marché, fiables et disponibles avec un service client irréprochable. En déplacement à Paris pour participer à la conférence de la World Satellite Business Week, qui réunit le gratin de l'industrie spatiale du 10 au 14 septembre, son PDG, Bob Smith est toutefois resté muet sur les tarifs de ses futurs fusées.

Une seule certitude: Blue Origin devra casser les prix pour se faire une place au soleil face aux acteurs établis comme SpaceX, Arianespace,ULA (United Launch Alliance, la société commune à Boeing et Lockheed Martin), ILS et le japonais MHI... Si la société n'a pas annoncé de nouveaux contrats à l'occasion du salon, cela n'en reste pas moins un concurrent à prendre très au sérieux. Le New Glenn, sa future fusée, devrait réaliser son premier vol en 2020. Quatre clients l'ont déjà sélectionnée dont l'opérateur européen Eutelsat et l’opérateur de constellation OneWeb.

Pour s’imposer, Blue Origin compte sur la réutilisation massive de ses lanceurs. Le premier étage est conçu pour être utilisé jusqu'à 25 fois! En comparaison, le pionnier du domaine, SpaceX, envisage d'utiliser 10 fois seulement ses lanceurs Falcon 9. La promesse est d'autant plus bluffante que le new Glenn est une fusée géante, d’une hauteur de 86 mètres, capable de porter jusqu'à 45 tonnes de charge utile en orbite basse et 13 tonnes en orbite géostationnaire.

Un défi technologique

La récupération se fera en mer sur un bateau  - pour plus de stabilité - plutôt qu'une barge comme dans le cas de SpaceX. Au cours de sa descente, le lanceur déploiera des ailettes et des ralentisseurs qui lui permettront de voler comme un avion et faciliter son atterrissage. Cette réutilisation intensive change radicalement l'économie du marché des lanceurs. Comme pour les compagnies aériennes, il s'agira plus d'opérer une flotte d'appareils et moins de produire des fusées à usage unique.

Blue Origin se contentera ainsi de fabriquer deux exemplaires du New Glenn pour assurer ses 50 premiers lancements. Pour maîtriser ses coûts, la société met au point ses propres moteurs réutilisables les BE-4. Ils sont co-financés avec son partenaire et concurrent ULA.

Le défi technologique et opérationnel reste entier ou presque. Blue Origin accumule de l'expérience en matière de réutilisation grâce à son petit lanceur, le New Shepard. Cette fusée capable d'emmener à terme six touristes dans l'espace, a déjà été effectué neuf vols de tests en réutilisant plusieurs fois le même véhicule. Toutefois les deux lanceurs n'ont rien de comparable. Avec 18 mètres de hauteur, le Shepard est quatre fois plus petit que le New Glenn. Il donne toutefois une idée de l'efficacité opérationnelle visée. En moins de 12 heures, une équipe de 30 personnes suffit pour réaliser une mission complète.

Pour l'instant, la société veut se concentrer sur un seul modèle de lanceur à deux étages et met en pause son projet d'un lanceur complémentaire à trois étages. La configuration retenue lui permettra de réaliser l'ensemble des missions: envoi de satellites commerciaux, réalisation de constellations de mini satellites, vols habités et missions institutionnelles...

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle