Economie

Comment ArianeGroup justifie la reprise de l’activité dans ses usines

Simon Chodorge , , , ,

Publié le , mis à jour le 30/03/2020 À 16H51

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Les activités remontent en puissance dans les usines françaises d'ArianeGroup depuis le 23 mars. Alors que les syndicats interrogent cette décision, en pleine crise sanitaire liée au Covid-19, la direction de l'entreprise s'explique. 

Comment ArianeGroup justifie la reprise de l’activité dans ses usines
La construction de la nouvelle fusée Ariane 6 sur le site ArianeGroup des Mureaux (Yvelines).
© © ArianeGroup/MIP/Thomas-LEAUD

ArianeGroup a repris progressivement ses activités depuis le 23 mars en France et en Allemagne, avec une montée en puissance ce lundi 30 mars. Chez les syndicats, la décision du constructeur européen de fusées suscite des interrogations et des critiques en pleine crise sanitaire du coronavirus Covid-19. Les organisations militent pour que le fonctionnement des sites industriels se limite aux activités critiques.

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte