Comme Airbus, Boeing table sur 2 milliards d'économies dans sa branche défense

Pour réduire ses coûts de 2 milliards de dollars, l'américain Boeing va concentrer les activités de sa division Défense sur quelques sites stratégiques et redéployer son personnel dans sa branche civile. 

Partager
Comme Airbus, Boeing table sur 2 milliards d'économies dans sa branche défense

Boeing continue de réorganiser sa branche Défense. Après de nombreux programmes de réduction des coûts, le groupe américain a lancé une nouvelle consolidation le 29 septembre.

Dans un communiqué, il annonce une délocalisation d'une bonne partie de ses activités hors de son fief historique de l'Etat de Washington, aux Etats-Unis.

2000 personnes redéployées en trois ans

"Pour améliorer la compétitivité de sa division Défense, Espace et Sécurité (...)", certains sites seront relocalisés à Oklahoma City et Saint-Louis, précise Boeing. D'autres salariés seront affectés sur ses sites de Floride et du Maryland.

Au total, 2000 personnes sont concernées par le redéploiement dans les trois prochaines années, avec l'objectif final de transférer un maximum de salariés de la branche défense vers la division commerciale, bien plus rentable.

Une mesure "nécessaire si (Boeing) veut continuer de se différencier de ses concurrents et rester dans le tempo de l'évolution de l'environnement global de la défense", a commenté Chris Chadwick, PDG de la division Boeing Defense, Space & Security, cité dans le communiqué.

compression des budgets militaires et concurrence plus rude

Avec cette consolidation, Boeing entend réagir à la compression des budgets militaires américains et à une concurrence devenue plus rude. L'objectif pour le groupe est de réduire les coûts de 2 milliards de dollars dans sa division Défense, en complément du plan d'économies de 4 milliards déjà mis en oeuvre depuis plusieurs années.

Son concurrent Airbus Group a récemment procédé à une réorganisation similaire de ses activités dans la défense et l'espace. Des cessions de filiales ou de participations jugées non stratégiques sont prévues, dans le but d'économiser 2 milliards d'euros.

0 Commentaire

Comme Airbus, Boeing table sur 2 milliards d'économies dans sa branche défense

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

NEWSLETTER Aéro et Défense

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS