Combien Engie pourrait-il vendre sa spin-off services multitechniques Equans (ex-Bright) ?

Engie a trouvé un nom pour sa spin-off de services multi-techniques, connue depuis un an sous le nom de Bright. Le groupe s'apprête à donner le coup d'envoi d'un processus d'enchères pour cette entité, avec de premières offres attendues en septembre. Elle pourrait être valorisée entre 5 et 6 milliards d'euros.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Combien Engie pourrait-il vendre sa spin-off services multitechniques Equans (ex-Bright) ?
Catherine MacGregor a dévoilé le nouveau nom de son projet "Bright" le 30 juin aux députés de la commission des affaires économiques de l'Assemblée nationale.

Engie a trouvé un nom pour sa spin-off de services multi-techniques, connue depuis un an sous le nom de Bright. Il a été dévoilé en interne le 29 juin et publiquement par Catherine MacGregor, la directrice générale du groupe, le lendemain, lors d'une audition par la commission des affaires économiques de l'Assemblée nationale. Cette entité, pour laquelle Engie va chercher un nouvel actionnaire s'appelle désormais Equans. Elle rassemble 74000 personnes dans 17 pays et affiche un chiffre d'affaires de 14 milliards d'euros.

Reprise par un concurrent ou un fonds d'investissement

L'énergéticien français se donne jusqu'à la fin de l'année pour sélectionner un repreneur et signer un accord en vue de lui céder une majorité du capital de cette société, ont précisé des sources à Reuters. Un calendrier, ainsi que des documents d'informations devraient être envoyés aux potentiels acheteurs, parmi lesquels figurent notamment les concurrents SPIE et Bouygues, dans la première quinzaine de juillet, ont affirmé trois sources.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Equans pourrait également intéresser de nombreux fonds d'investissement, parmi lesquels PAI Partners, Bain Capital, CVC, EQT ou encore Apollo Capital Management, selon plusieurs sources bancaires.

Spie et Bouygues, n'ont pas souhaité faire de commentaire. Les fonds n'ont pas souhaité faire de commentaire ou n'étaient pas joignables dans l'immédiat. Engie n'a pas non plus souhaité faire de commentaire.

Avec Reuters (Gwénaëlle Barzic, Arno Schuetze, Benjamin Mallet et Sarah White)

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Energie
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS