Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Colony Capital négocie le rachat de Weinstein Co

Publié le

Infos Reuters par Greg Roumeliotis

Colony Capital négocie le rachat de Weinstein Co
La société de production américaine The Weinstein Company est entrée en négociations avec le fonds Colony Capital en vue de lui céder l'essentiel de ses actifs. /Photo d'archives/REUTERS/Carlo Allegri
© Carlo Allegri

NEW YORK (Reuters) - The Weinstein Company est entrée en négociations avec le fonds Colony Capital en vue de lui céder l'essentiel de ses actifs, la société de production de Hollywood cherchant ainsi à stabiliser son activité après le renvoi retentissant de son cofondateur Harvey Weinstein.

Bob Weinstein, l'autre co-président, avait ce week-end démenti des rumeurs de vente ou de fermeture de l'entreprise après le scandale lié à son frère, accusé d'avoir agressé ou harcelé sexuellement de nombreuses femmes au cours des 30 dernières années.

Colony Capital, qui a environ 20 milliards de dollars (16,9 milliards d'euros) d'actifs sous gestion, va injecter immédiatement des capitaux dans la Weinstein Co et négocie parallèlement le rachat de tout ou partie de ses actifs, ont précisé les deux sociétés dans un communiqué lundi.

La Weinstein Co, créée en octobre 2005, produit et distribue des films de cinéma parmi lesquels plusieurs grands succès de ces dernières années comme "Shakespeare in Love" ou "Le discours d'un roi". La société est aussi présente dans la production télévisée avec sa filiale TWC Television, surtout connue pour la série "Project Runway", mais elle n'a pas de studio de cinéma et donc peu d'actifs physiques.

Thomas Barrack, le fondateur et président exécutif de Colony Capital, est en terrain familier puisqu'il avait racheté en 2010, avec le fonds souverain du Qatar, le studio Miramax fondé par les frères Weinstein. Colony a revendu l'an dernier Miramax à BeIN Media Group.

Comme Miramax, la valeur de Weinstein Co réside vraisemblablement dans son catalogue de films.

Le communiqué de lundi ne cite aucun montant mais l'an dernier Harvey Weinstein avait affirmé au Hollywood Reporter que sa société valait entre 700 et 800 millions de dollars et n'avait pas de dette. N'étant pas cotée, la Weinstein Co n'a pas d'obligation de publication de ses états financiers.

Thomas Barrack, un magnat de l'immobilier, est un ami du président Donald Trump et a d'ailleurs présidé son comité d'investiture.

Colony Capital est la division de capital-investissement de Colony NorthStar, un groupe d'investissement immobilier américain.

Harvey Weinstein, exclu samedi de l'Académie qui décerne les Oscars, a nié les accusations portées contre lui.

(avec Anna Driver à New York et Aparajita Saxena à Bangalore, Véronique Tison pour le service français)

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus