Colère chez les salariés Indiens d'un sous-traitant des Chantiers de l'Atlantique

Social

Partager

Trois cents salariés de nationalité indienne qui travaillent sur les paquebots construits par les Chantiers de l'Atlantique à Saint-Nazaire dénoncent leurs conditions d'emploi. Recrutés au printemps 2002 par la société italo-indienne Avco - l'un des nombreux sous-traitants opérant sur le site de la filiale d'Alstom- pour réaliser la ventilation du Queen-Mary 2, ils se voient retirer chaque mois la moitié de leur salaire correspondant au smic (1 052 euros brut). Une ponction réalisée par l'employeur pour se faire rembourser des frais de repas et de gîte.

Selon les unions syndicales locales, cette pratique ne respecte pas les termes de la convention collective de la métallurgie dont dépendent ces travailleurs. Ils ne bénéficient ni des indemnités de grand déplacement allouées habituellement dans ce cas de figure (environ 45 euros par jour) ni de la reconnaissance de leur qualification. En outre, leur hébergement dans une colonie de vacances et un VVF serait de médiocre qualité : certains d'entre eux partageraient un studio à 5 ou 6. Avco avait même " pris le soin " de garder leurs passeports à leur arrivée en France avant de les restituer récemment.

Après une première rencontre avec la direction mercredi 12 mars, les salariés indiens ont débrayé à nouveau jeudi 13 mars dans l'attente d'un deuxième rendez-vous, fixé au 20 mars. Depuis plusieurs mois les syndicats des Chantiers de l'Atlantique attirent l'attention des médias sur " l'utilisation illégale " d'une partie de la main d'œuvre étrangère présente sur le site : l'automne dernier, celle-ci était estimée à 2 200 ouvriers sur un total de 13 000 personnes. Des accusations à chaque fois démenties tant par la direction d'Alstom Marine que par les sous-traitants mis en cause.

Jacques LE BRIGAND

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS