Cofidur repousse les avances d'Eolane

Partager

C'est une fin de non-recevoir que Cofidur oppose à Eolane, société basée à Angers (Maine-et-Loire) et qui ambitionnait de mettre la main sur son concurrent français. La réunion des deux devait permettre de constituer un ensemble industriel intégrant le club des cinq premiers groupes européens de sous-traitance électronique professionnelle. « Ce secteur manque d'un acteur français de cette taille », estime Paul Raguin, P-DG d'Eolane.

Premier acte : la signature début janvier d'un accord avec les deux principaux actionnaires de Cofidur, Calyon (Crédit Agricole) et l'assureur strasbourgeois Esca, qui détiennent respectivement 21,52 % et 21,62 % du capital. Prix de l'opération : 2,75 millions d'euros. Mais les dirigeants et cadres de Cofidur qui détiennent 11 % du capital à travers EMS Finance sont en position de force : ils disposent jusqu'au 6 avril d'un droit de préemption qu'ils comptent bien exercer. « Il n'est pas question que nous vendions nos titres à Eolane, indique Philippe Broussard, directeur général de Cofidur. Nous ne comprenons d'ailleurs pas bien quel est son projet à part l'évocation de vagues synergies. L'équipe dirigeante de Cofidur souhaite au contraire renforcer sa présence au tour de table, et au-delà de la minorité de blocage. »

Le groupe Eolane (1 300 salariés, 140 millions de chiffre d'affaires en 2008) avait prévu en cas de succès de lancer une OPA visant la totalité des titres avant le retrait de Cofidur de la cote boursière. Ce dernier emploie un millier de personnes pour un chiffre d'affaires d'environ 120 millions d'euros dont 30 % dans l'aéronautique civil et militaire ainsi que le militaire terrestre, une activité qui intéressait fortement Eolane.

En Pays de la Loire, Jacques Le Brigand

L'édition 2008-2009 de « L'ATLAS DES USINES » est parue. Ce hors-série annuel de « L'Usine Nouvelle » propose le classement de 3 785 sites de production de plus de 85 salariés implantés en France. Il est en vente à notre librairie. Pour le commander en ligne, cliquez
ici.

Partager

NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS