Cofely va investir 93 millions d'euros dans le réseau de chaleur nantais

La filiale de GDF Suez doit construire deux chaufferies et 63 kilomètres de réseaux supplémentaires. Au bout du compte, la moitié de la population nantaise sera desservie.

Partager

Nantes métropole compte porter de 16 000 à 42 000 en cinq ans le nombre de logements raccordés à son principal réseau de chaleur, Centre-Loire. L'autre réseau, Bellevue, concédé à Dalkia, vient d'être doublé pour être porté à 13 000 logements.

Au total, en 2017, Nantes comptera donc près de 55 000 logements raccordés, soit 150 000 habitants, la moitié de la population de la ville et une partie d'une commune voisine, seront ainsi desservis par ce chauffage urbain à l'issue des travaux, en 2017. Nantes disposera alors du troisième réseau après ceux de Paris et de Grenoble.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

C'est Cofely (GDF Suez) qui vient d'être nommé délégataire du réseau Centre-Loire. L'industriel portera donc les travaux d'extension d'un montant global de 93 millions d'euros. L'opération comprend la création de 63 kilomètres de réseaux supplémentaires, portant la longueur globale de Centre-Loire à 85 kilomètres.

Le projet inclut aussi la construction de sous-stations et de deux chaufferies qui consumeront principalement des produits issus de la biomasse et du bois provenant d'une filière régionale (plaquettes forestières, broyats de scierie). Le bois représentera 43 % de l'énergie contre 41 % pour les déchets. Pour l'heure, le réseau de chaleur est alimenté à 85 % par l'usine de traitement des déchets Valoréna, gérée par Suez et bientôt par Séché environnement.

"Par cette extension, l’économie de CO2 pour les vingt prochaines années sera de 880 000 tonnes. En 2020 le niveau annuel de Nantes Métropole se verra réduit de 50700 tonnes par an, soit un tiers des réductions que nous devons réaliser dans le cadre du plan climat", explique Pascale Chiron, vice-présidente (EELV) de Nantes Métropole. Cofely se rémunérera pendant vingt ans sur la vente de chaleur. Pour les habitants, les investissements se traduiront par une baisse des charges de chauffage de l'ordre de 15 %.

Partager

NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS