Cofely investit 54 millions d'euros dans une centrale biomasse à Orléans

Cofely a investi dans une installation de cogénération, basée à Orléans (Loiret), qui produit à la fois de la chaleur et de l’électricité.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Cofely investit 54 millions d'euros dans une centrale biomasse à Orléans

Cofely (groupe Engie) a inauguré le 29 mai à Orléans (Loiret) une chaufferie biomasse alimentée par du bois. Le chantier, qui a duré près de deux ans, a mobilisé 54 millions d'euros d'investissement. C'est la deuxième installation de ce type pour la commune d'Orléans. L'exploitation de la centrale a créé 13 emplois.

"Près de 90 000 tonnes d’émission de CO2 seront ainsi évitées chaque année, soit l’équivalent des émissions de 40 000 voitures", se réjouit Serge Grouard, député-maire (UMP) d'Orléans, qui a choisi de passer par le schéma des concessions de service public pour équiper sa commune.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

En service depuis le début de l'année, la nouvelle centrale de 37 MW chauffe quelque 12 000 logements ainsi que le Centre hospitalier régional d’Orléans. Cette installation de cogénération produit à la fois de la chaleur et 12 MW d’électricité, qui est injectée dans le réseau.

Plateforme de traitement du bois à Châteauneuf-sur-Loire

La chaufferie bois nécessite 110 000 tonnes de matières premières, fournies dans un rayon de 150 km autour de la cité ligérienne, encadrée par une immense forêt domaniale au nord, et la Sologne au sud. L'approvisionnement viendra aussi des sous-produits de l'industrie, notamment les vieilles palettes. L'orléanais étant un noeud logistique majeur, le territoire n'en manque pas.
Cofely a investi 1,5 million d'euros dans une plateforme de traitement du bois à Châteauneuf-sur-Loire, près d'Orléans, pour gérer les approvisionnements. Quant aux cendres, elles sont évacuées vers un centre de compostage dans le département voisin d'Eure-et-Loir.

La centrale précédente couvre le sud de la commune et avait nécessité près de 40 millions d'euros d'investissement.

Stéphane Frachet

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS