L'Usine Energie

CO2 : Alstom met la main sur un génie des solvants en Allemagne

Publié le

Une unité d’ingénierie de l’ancien Lummus Global, leader sur les technologies de traitement des hydrocarbures, est désormais dans l’escarcelle d’Alstom. Les équipes basées à Wiesbaden, en Allemagne, permettront d'optimiser les processus liés au CO2.

CO2 : Alstom met la main sur un génie des solvants en Allemagne © Ana Lutzky

En marge de l’inauguration du premier site de stockage et de capture du CO2 (CCS) totalement intégré à Montaineer en Virigine, aux Etats-Unis, Alstom a annoncé l’achat d’une unité de génie chimique d’une centaine de personnes. Une acquisition-clé sur le secteur déjà concurrentiel du captage et stockage du CO2.

Curriculum attirant

Si Alstom connaît bien les  centrales au gaz et au charbon, le cœur de métier des ingénieurs de Wiesbaden est précisément de traiter les polluants grâce à plusieurs solvants chimiques. Focalisée sur le gaz et le pétrole, l’équipe fraîchement acquise par Alstom a déjà travaillé sur la récupération du CO2 dans des installations de gaz naturel, mis en place un système de lavage aux amines et de séparation du CO2 dans l’industrie pétrochimique, et construit un pipeline de transport de CO2 pour Statoil Hydro .

"L’absorption, la désorption des amines, et autres solvants en préparation,  ses ingénieurs connaissent cela par cœur, tout comme la compression du CO2", répète Patrick Fragman, vice-président de l’unité de systèmes de contrôle environnemental et CCS chez Alstom Power thermal systems.  Sous la houlette d'Andreas Lusch, patron de la branche "thermal" d'Alstom basée en Suisse, c'est avec détermination que le groupe français s'est employé à convaincre les experts germaniques de le rejoindre. Ces derniers n'ont pas trop tardé à accepter : il leur manquait un partenaire pour prendre à bras-le-corps leurs recherches liées au CO2.

Le coeur de l'affaire se situe au niveau du bilan énergétique : l’équipe de Wiesbaden va permettre au groupe Alstom d’optimiser l’intégration des unités de captage et stockage de carbone sur des usines en place. Une question phare : en effet, de nombreuses centrales au charbon et au gaz construites aujourd’hui fonctionneront dans 30 ans, et devront intégrer des dispositifs de capture. Les industriels capables de construire les plus économes, et efficaces énergétiquement, seront les plus prisés. Car le bilan énergétique du CCS est pour l'instant très lourd.

Pénalité énergétique

"La capture et le stockage de CO2 prend 20 à 25% de l’énergie produite par la centrale", souligne Philippe Paelinck, directeur du développement des projets CO2 d'Alstom. En intégrant cette unité de captage énergivore, le rendement de la centrale se voit réduit de 10 points de base : c'est la "pénalité énergétique". Le nec plus ultra d’une centrale au charbon dite "super-critique", d’un rendement de 46%, tombe dès lors à 38%. Sauf, sauf, si l’intégrateur sait exactement où ponctionner la vapeur dans le cycle,  quels solvants les moins coûteux utiliser, et comment transporter le CO2 : il peut alors peut gagner des points d’efficacité énergétique.

Or les équipes de Lummus possèdent le savoir-faire nécessaire pour tenir le haut du pavé sur ce segment. « Theres’s the fast way, and there’s the good way », commente Patrick Fragman. La minutie avec laquelle l'intégration de la capture de CO2 doit être réalisée sur un site existant ne s'invente pas.

« Ils sont forts en optimisation de technologie, et en management de grands projets», poursuit Patrick Fragman à propos des spécialistes de Wiesbaden. « On ne peut pas se permettre d’être en retard. Les démonstrateurs seront les showrooms de notre technologie. Il faut garantir des rendements », ajoute-t-il. Cette acquisition permet d’accélérer le mouvement et sécuriser le positionnement du groupe. « Avec 100 personnes, nous obtenons une masse critique », s’est réjoui le vice-président.
 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte