CNP Assurances sur la voie d'un nouvel accord au Brésil

PARIS (Reuters) - CNP Assurances a annoncé vendredi la conclusion d'un protocole non engageant avec Caixa Seguridade en vue d'un nouvel accord de distribution exclusif au Brésil qui sécuriserait jusqu'en 2041 une grande part de son activité réalisée dans le réseau de l'assureur brésilien.
Partager

Le Brésil est le deuxième marché de CNP Assurances après l'Europe. Le français y opère via une coentreprise qu'il détient avec Caixa Seguridade, branche d'assurances de la banque publique Caixa Econômica Federal.

L'annonce par Caixa Seguridade qu'elle ne renouvellerait pas par tacite reconduction l'accord de distribution qui court jusqu'en 2021 avait fait chuter le titre CNP au mois d'août.

Le périmètre du protocole d'accord annoncé vendredi est plus réduit que l'accord actuel. Mais il permettrait à CNP de demeurer à très long terme, pendant 23 ans, le principal partenaire du réseau de Caixa Econômica Federal en assurance-vie au Brésil. CNP continuerait aussi à développer ses autres activités en Amérique latine.

Un accord définitif à compter du 1er janvier 2018 dépend encore de négociations à venir et de son approbation notamment par le conseil d'administration de CNP Assurances.

"La conclusion de ce nouvel accord (...) permettrait à CNP Assurances, moyennant le paiement d'un prix, de distribuer de façon exclusive au Brésil dans le réseau de Caixa Econômica Federal jusqu’au 13 février 2041, sur un nouveau périmètre", écrit le groupe français dans un communiqué.

Aucune indication n'a été fournie dans l'immédiat sur le prix envisagé.

Le nouveau périmètre de l'exclusivité porterait uniquement sur les produits de prévoyance, d'assurance emprunteur consommation et de retraite, précise-t-il. Le nouvel accord de distribution serait en outre mis en oeuvre à travers une nouvelle société d'assurance commune dans laquelle les droits économiques de CNP Assurances seraient réduits par rapport à la situation actuelle.

"A titre indicatif, sur une base pro forma, la quote-part du chiffre d'affaires économiquement conservé par CNP Assurances aurait représenté en 2016 environ 60% du chiffre d'affaires réalisé au Brésil", indique CNP. "De même, le taux de marge sur affaires nouvelles du périmètre concerné était comparable au taux de marge moyen de CNP Assurances au Brésil en 2016."

En Bourse, l'action CNP s'inscrit en hausse après ces annonces, avec un gain de 0,4% à 13h30 à comparer à une progression de 0,06% pour l'indice SBF 120.

"A ce stade, nous considérons que ces nouveaux termes et conditions sont acceptables pour CNP étant donné que la perte des vecteurs de croissance brésiliens serait une nouvelle terrible pour le groupe", commente dans une note Olivier Pauchaut, analyste de Bryan Garnier.

En raison de la perspective de ce nouvel accord, CNP Assurances n'a pas fourni d'objectif de croissance de son résultat brut d'exploitation pour 2018. Mais il a rappelé qu'il avait un objectif de croissance organique annuelle moyenne du résultat brut d'exploitation supérieure à 5% sur la période 2017-2018 comparée à l'exercice 2016.

L'assureur a aussi réaffirmé qu'il visait pour 2017 une croissance organique du résultat brut d'exploitation "significativement supérieure" à 5% comparée à 2016.

(Dominique Rodriguez, édité par Gilles Guillaume)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Nouveau

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS