Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

CNP: Antoine Lissowski va devenir DG pour succéder à Lavenir

Publié le

par Matthieu Protard

Les entreprises citées

PARIS (Reuters) - CNP Assurances va nommer son directeur financier Antoine Lissowski au poste de directeur général en remplacement de Frédéric Lavenir qui a quitté la compagnie d'assurance fin août, a-t-on appris de deux sources proches du dossier.

Depuis le départ de Frédéric Lavenir, Antoine Lissowski assure la direction générale par intérim de CNP Assurances que le gouvernement a décidé en septembre de rapprocher de la Banque postale pour former un pôle public de services financiers.

"C'est Antoine Lissowski qui va être nommé directeur général", a dit à Reuters l'une des sources.

"Sauf coup de tonnerre, ce sera Antoine Lissowski", a de son côté dit l'autre source à propos de la nomination d'un nouveau directeur général à la tête de la CNP.

CNP Assurances, qui doit publier vendredi matin ses indicateurs de résultat à fin septembre, réunit son conseil d'administration jeudi et la nomination du nouveau directeur général est à l'ordre du jour, a ajouté la source.

La compagnie d'assurance a refusé de commenter ces informations.

Frédéric Lavenir avait annoncé à la mi-juillet démissionner de ses fonctions à la tête de l'assureur alors que le scénario d'adossement de la CNP à la Banque postale se précisait.

DISPENSE D'OPA

Diplômé de l'Institut d'études politiques (IEP) de Paris et ancien élève de l'ENA, Antoine Lissowski a débuté sa carrière à la Caisse des dépôts (CDC), qui détient actuellement 41% du capital de CNP Assurances.

Il a par la suite rejoint CNP Assurances comme membre du directoire et directeur financier en 2003 avant d'en devenir le directeur général adjoint chargé des finances et membre du comité exécutif en 2007. Il assume la direction générale par intérim depuis le 1er septembre dernier.

Depuis trois mois, la CNP est engagée dans un processus de rapprochement avec la Banque postale, filiale bancaire de la Poste. Ce rapprochement doit voir le jour fin 2019, début 2020.

Dans une interview publié lundi par Les Echos, Rémy Weber, le président du directoire de la Banque postale, a dit que son groupe espère être en mesure de consolider dans ses comptes les résultats de la CNP début 2020.

Le projet de rapprochement doit au préalable recevoir de l'Autorité des marchés financiers une dispense d'OPA.

Il est en effet prévu que la CDC et l'Etat transfèrent leur participation respective de 41% et 1% à la Poste. Et en France, la réglementation boursière exige, sauf dérogations, le lancement d'une OPA dès que le seuil de 30% du capital est franchi.

"En tant que dirigeant de la Banque postale j'irai demander une dérogation à l'OPA à l'AMF pour mener cette opération", a déclaré Rémy Weber. "L'objectif est d'obtenir tous les feux verts en 2019 afin d'être en mesure de consolider le groupe début 2020."

En Bourse, l'action CNP Assurances est quasiment stable (+0,10%) à 20,36 euros. Depuis le début de l'année, le titre affiche un gain de près de 6% et surperforme l'indice européen de l'assurance (-1,45% depuis janvier).

(Edité par Jean-Michel Bélot et Benoît Van Overstraeten)

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle