Quotidien des Usines

CMO-Obernai reprend 143 des 189 salariés de Sotralentz Métal industrie

, ,

Publié le

La chambre commerciale du tribunal de grande instance de Strasbourg (Bas-Rhin) a confié la reprise de Sotralentz Métal industrie à une PME bas-rhinoise, CMO-Obernai, le mardi 24 janvier. La reprise de 143 des 189 salariés de l’ex-entité du groupe Sotralentz est prévue. La chambre a confié l’entreprise de chaudronnerie lourde au seul candidat repreneur, également spécialisé dans les pièces de grandes dimensions.

CMO-Obernai reprend 143 des 189 salariés de Sotralentz Métal industrie © CC Capture d'ecran Youtube

Les entreprises citées

En partenariat avec Industrie Explorer

CMO Obernai (Bas-Rhin), spécialiste dans la réalisation d’ensembles mécano-soudés et de pièces usinées de grandes dimensions, s’est vu confier la reprise de Sotralentz Métal Industrie par la chambre commerciale du tribunal de grande instance de Strasbourg (Bas-Rhin), mardi 24 janvier. La reprise porte sur 143 des 189 salariés de l’entité de l’ex-groupe Sotralentz, en règlement judiciaire depuis le 28 septembre 2016. Les deux sociétés ont des savoir-faire voisin, notamment en matière de fabrication de pièces de grandes dimensions.

Il ressort du projet de CMO que les deux sites industriels seront conservés : Drulingen (Bas-Rhin) et Obernai (Bas-Rhin). Une nouvelle société dénommée SMI-Drulingen est en cours de création, la reprise devant être effective au 1er février. Des fonds propres de 3 millions d’euros sont annoncés pour cette nouvelle société, qui reprend 6 salariés de l’ex-holding de gestion du groupe Sotralentz. 1,5 million d’euros doivent être investis sur ce site.

CMO vise sur la synergie entre les deux sites pour élargir l’offre de pièces pour les travaux publics et la construction, production d’énergie, matériel de stockages, construction et reconstruction de machines-outils, notamment de grande taille (jusqu’à 24 mètres). La PME de 60 salariés ne communique pas son chiffre d’affaires, ni les projets de développement consécutifs à la reprise de Métal industrie. Elle rappelle en revanche qu’elle dispose d’une capacité à transporter des pièces de taille exceptionnelle grâce notamment au poste de chargement de colis lourds de 450 tonnes, situé au port de Strasbourg.

Didier Bonnet

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte