Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Matières premières

CME Group à fond sur le cuivre

Franck Stassi , , ,

Publié le

L’opérateur américain CME grappille des parts de marché au London Metal Exchange (LME) sur les métaux industriels, dont le cuivre – ses volumes se sont envolés de 74% l’an dernier.

CME Group à fond sur le cuivre
Les prix du cuivre les prix se sont appréciés de 39% en l’espace d’un an, atteignant fin décembre leur plus haut niveau depuis 2013.
© DR

Les entreprises citées

En 2017, CME Group a pleinement profité de l’engouement pour le cuivre. Le métal rouge, dont les prix se sont appréciés de 39% en l’espace d’un an, atteignant fin décembre leur plus haut niveau depuis 2013, a fait les affaires de l’opérateur boursier américain, dont les volumes de contrats à terme et d’options ont enregistré un bond de 74%, à 119 000 contrats traités. Sur le segment des métaux, les volumes de contrats et options s’affichent en hausse de 48%  (+47% sur l’or et +29% sur l’argent). Les stocks de cuivre dans les entrepôts situés aux États-Unis se sont appréciés de 139%, pour atteindre un record de 232 777 tonnes.

A contrario, les volumes de négociations sur le London Metal Exchange (LME) ont perdu 7,9% sur le cuivre en 2017. "Le LME est en théorie un baromètre de l'offre et de la demande et en regardant ses volumes, vous seriez plutôt optimiste sur les prix des métaux. Or, si vous avez une vision globale et incluez Shanghai Futures Exchange et CME, vous seriez probablement un peu plus neutre", tacle Robin Bhar, responsable de la recherche métaux à la Société générale. En 2016, les volumes de cuivre traités sur la plateforme Comex de CME avaient déjà gagné 30%, contre une baisse de 4,1% sur le LME.

Cap sur la Chine

CME a par ailleurs choisi de s’attaquer directement au marché chinois, premier consommateur mondial de métaux industriels, qui représente près de la moitié de la demande mondiale de cuivre. En novembre dernier, un nouveau contrat, Shanghai Copper Premium, a été lancé. "Nous croyons que ce nouveau contrat, qui viendra compléter les contrats à terme de cuivre de référence du groupe CME livrés physiquement, deviendra un prix de référence pour le cuivre négocié ou livré en Chine", indiquait alors le responsable mondial des produits métaux de CME, Young-Jin Chang.  

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

1000 INDICES DE REFERENCE

  • Vous avez besoin de mener une veille sur l'évolution des cours des matières, la conjoncture et les coûts des facteurs de production
  • Vous êtes acheteur ou vendeur de produits indexés sur les prix des matières premières
  • Vous êtes émetteur de déchets valorisables

Suivez en temps réel nos 1000 indices - coût des facteurs de production, prix des métaux, des plastiques, des matières recyclées... - et paramétrez vos alertes personnalisées sur Indices&Cotations.

 

LES DOSSIERS MATIERES

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle