CMA CGM a toujours de l’appétit

Le numéro trois du transport maritime de conteneurs, CMA CGM, est en négociations pour acheter Neptune Orient Lines. Dans un contexte de contraction du marché peu anticipé, la rentabilité passe par une optimisation toujours plus importante des routes maritimes.

Partager


Le Bougainville de CMA CGME - DR

L’armateur français CMA CGM a confirmé être en négociations exclusives avec le groupe singapourien Neptune Orient Lines (NOL) "en vue d’un éventuel rapprochement". Impossible d’en savoir plus, puisque l’entreprise marseillaise, numéro 3 mondial du transport maritime de conteneurs, insiste sur le fait que "rien ne garantit que ces négociations aboutissent à un accord définitif". Dans ces conditions, mieux vaut éviter de se lancer dans des spéculations hasardeuses.

On peut, en revanche, comprendre les raisons de cette volonté de rapprochement. Les trois grands acteurs du secteur, Maersk, MSC et donc CMA CGM se sont lancés dans une course à l’armement. Ils lancent régulièrement des porte-conteneurs de plus en plus imposants, capables d’emporter 18 000 à 19 000 EVP (équivalent 20 pieds) afin de réduire les coûts. Parallèlement, le marché du transport maritime connaît une contraction. L’objectif est l’optimisation maximum, ce qui pousse à des alliances pour partager des routes et parvenir à des taux de remplissage maximum.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Jeux d'alliances

En 2014, l’alliance entre les trois mastodontes avait échoué suite au refus des autorités chinoises. Maersk et MSC s’étaient alors rapprochés, alors que CMA CGM se tournait vers des armateurs moins importants, China Shipping Container Lines et United Arab Shipping Containers Lines, pour former "Ocean Three", rejoint début 2015 par Hamburg Süd. Le rachat de NOL renforcerait le rôle de CMA CGM, ce dernier soulignant les "importantes complémentarités géographiques et opérationnelles des deux groupes".

Le résultat des négociations devrait être rapidement connu, puisque la période d’exclusivité arrivera à terme le 7 décembre 2015.

Patrice Desmedt

Les principales compagnies maritimes
Rang Compagnie Capacité (en millions d'EVP) Nationalité
1 Maersk 2,950 Danoise
2 MSC 2,550 Suisse
3 CMA CGM 1,710 Française
4 Evergreen 0,965 Taïwanaise
5 Hapag-Lloyd 0,948 Allemande
Source: Isemar

 

Les principales compagnies maritimes
Rang Compagnie Capacité (en millions d'EVP) Nationalité
1 Maersk 2,950 Danoise
2 MSC 2,550 Suisse
3 CMA CGM 1,710 Française
4 Evergreen 0,965 Taïwanaise
5 Hapag-Lloyd 0,948 Allemande
Source: Isemar

 

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS