Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Cloud public : un marché en croissance de 20% en 2012, selon Gartner

, ,

Publié le

Selon l'institut d'études américain, le marché sur Cloud public devrait générer 109 milliards de dollars dans le monde en 2012, contre 91,4 milliards en 2011. Mais la clé pour profiter de cette croissance est de bien appréhender les différentes variantes du Cloud telles que le BPaaS, le SaaS ou l'IaaS.

Cloud public : un marché en croissance de 20% en 2012, selon Gartner © UWW Resnet - Flickr - C.C.

Le marché mondial du Cloud public devrait connaître un très haut niveau de croissance en 2012. Selon le Gartner, le chiffre d'affaires cumulé des entreprises du secteur devrait atteindre 109 milliards de dollars cette année, soit 19,6% de mieux qu'en 2011.

Rappelons que le principe du Cloud public est que son fournisseur propose une architecture mutualisée entre plusieurs entreprises. A contrario, le Cloud privé repose sur une architecture dédiée à une seule entreprise. Les principaux acteurs du Cloud public sont Amazon.com et son service Elastic Compute Cloud (EC2), Microsoft et sa plateforme Azure ou encore Google avec Google Cloud Platform. 

Et même au sein de la catégorie Cloud public, il y a différentes variantes, au potentiel inégal. "La clé pour tirer profit de cette croissance sera de comprendre les nuances des différents segments du Cloud public", explique Ed Anderson, directeur de recherche chez Gartner. Le segment le plus important est aujourd'hui celui de la gestion des processus métiers dans le Cloud ou BPaaS (Business Process as a Service). Il représente 77%  de ce marché, souligne Gartner.

Ce type de Cloud consiste à héberger dans le Cloud les processus métiers d'une entreprise tels que la paye ou la compatibilité. Ces services ne sont pas externalisés vers des prestataires externes, mais gérés par l'entreprise. Plutôt que d'utiliser le système d'information interne, elle recourt au Cloud pour héberger ses applications. Selon Gartner, le segment du BPaaS devrait générer 84,2 milliards de dollars en 2012, contre 72 milliards en 2011.

Deuxième segment le plus important : celui du "Software as a service" ou SaaS, qui devrait représenter 14,4 milliards de dollars en 2012. Il s'agit d'une des plus anciennes formes de Cloud, dont le principe est simplement de proposer une application hébergée sur une plateforme externe au système d'information de l'entreprise. L'accès à l'application se fait via un simple navigateur Web. 

L'IaaS connaît la plus forte croissance

Même si le BPaaS et le SaaS représentent aujourd'hui le gros du marché du Cloud public, Gartner souligne la forte croissance des services d'infrastructures en tant que service (IaaS). Il s'agit du "segment le plus dynamique avec une croissance attendue 45,4 % en 2012", estime l'institut d'étude.

L'IaaS est un modèle de Cloud très flexible, qui permet aux clients de gérer eux-mêmes des serveurs virtuels dont ils choisissent la configuration, dont l'OS. Microsoft a fait évoluer, depuis 2011, sa plateforme Azure vers ce modèle à forte potentiel. "L'IaaS est un marché estimé en France à 500 millions d'euros et nous ne pouvions passer à côté", nous indiquait récemment Jérôme Trédan, directeur des produits serveurs et plateformes de Cloud Computing chez Microsoft France. A titre d'exemple, Amazon.com, a également opté pour le modèle IaaS dans le cadre de son offre de Cloud EC2.

Selon Gartner, le segment de l'IaaS devait générer 6,2 milliards de dollars de revenus en 2012, contre 4,3 milliards en 2011. En 2016, Gartner prédit que l'IaaS sera un segment aussi important que le SaaS.
 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle