Cloud : pourquoi l'Europe est en retard ?

Publié le

Le cabinet d'étude américain Gartner estime que l'Europe va prendre deux à trois ans de retard sur les Etats-Unis dans l'adoption du Cloud computing. La faute aux complexes législations européennes et à la mauvaise situation économique que connaît le Vieux Continent. Quant aux craintes des industriels concernant la confidentialité des données, il s'agirait d'un "faux problème".

Cloud : pourquoi l'Europe est en retard ?

Des règles de confidentialité trop lourdes, une crise profonde de l'euro, des lenteurs dans la politique communautaire, un marché très fragmenté : voilà les principales raisons du retard européen en matière de Cloud computing. C'est du moins le point de vue défendu par le cabinet Gartner, pour qui le Vieux Continent devrait accuser deux ou trois ans de retard sur les Etats-Unis, leader mondial en matière d'informatique dans le nuage.

"Il y a autant d'opportunités et d'intérêt pour le Cloud Computing en Europe que dans le reste du monde", précise à L'Usine Nouvelle : Paolo Malinverno, vice-président de Gartner. "Mais le contexte européen va ralentir son adoption, sans pour autant la stopper".

Gartner a donc identifié quatre "inhibiteurs" à l'adoption du Cloud sur le Vieux Continent.  Le premier concerne les règlementations européennes sur la confidentialité des données, jugées trop nombreuses et trop changeantes. Conséquences : l'Europe s'oriente vers des projets "nationalistes" de Cloud locaux, tels qu'Andromède en France.

Le cabinet concède que bon nombre d'entreprises européennes rechignent à opter pour des solutions de Cloud américaines, à cause du Patriot Act. Cette mesure permet au gouvernement américain d'accéder à toute donnée hébergée par une société sur son territoire en cas de risques liés au terrorisme. 

"Mais il s'agit d'un faux problème", estime Paolo Malinverno. "Il y a de nombreux moyens techniques qui permettent aux entreprises de protéger leurs données hébergées sur le cloud et d'en garder les clés". Les données sensibles doivent être gérées à part et par exemple transférées vers des clouds privés.

"Par ailleurs, ce type de loi n'est pas l'apanage des Etats-Unis", poursuit le responsable. Des règlementations équivalentes sont en vigueur dans de nombreux pays, notamment au Royaume-Uni avec l' "U.K.'s Regulatory of Investigatory Powers Act". Plutôt que de se replier vers des projets locaux, l'Europe devrait donc se résoudre à composer avec ces législations qui tendent à se généraliser, estime Gartner.

Crise de l'Euro et morcellement du marché

Le développement du Cloud en Europe est également freiné par la grande disparité des marchés qui la compose. Gartner prend en compte un périmètre large de l'Europe, "composée de 44 nations différentes", présentant des "pratiques commerciales et des législations parfois incompatibles entre elles".

Dans ce contexte, il est difficile pour un même acteur de cibler toute l'Europe avec une même solution. Or le cloud a besoin d'une "masse critique" pour être rentable financièrement, souligne le cabinet d'études.

Gartner pointe également du doigt des "lenteurs dans la politique communautaire", causées par les transpositions locales des directives.  "Le processus peut prendre un temps considérable, d'autant  que chaque Etat membre a le pouvoir souverain d'ajouter des éléments de législation locale à ce qui a été convenu au niveau européen", souligne Gartner. Le cabinet rappelle que ce système complexe a déjà retardé le développement européen de l'e-facturation et que le Cloud devrait subir le même sort.

Enfin, dernière difficulté : la crise de l'euro. "L'incertitude croissante au sujet de l'euro est à l'origine d'importants reports d'investissements IT", observe Gartner. Ce dernier "inhibiteur" n'est pas aussi important que les trois précédents, mais il est "certainement un facteur digne de considération", conclut le cabinet d'études.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte