Clôture en ordre dispersé des marchés européens, volumes limités

(Reuters) - Les principales Bourses européennes ont terminé en ordre dispersé mercredi dans des volumes limités à l'approche du long week-end pascal. Si des résultats de sociétés ont soutenu la tendance à Londres, la tendance générale a souffert du repli des cours des matières premières, conséquence de la remontée du dollar et de l'annonce d'un nouveau record des stocks de pétrole brut aux Etats-Unis.
Partager
Clôture en ordre dispersé des marchés européens, volumes limités

À Paris, le CAC 40 a fini sur un recul de 0,18% à 4.423,98 points tandis que l'indice EuroStoxx 50 abandonnait 0,29% et le FTSEurofirst 300 0,13%. Le Footsie britannique a gagné 0,1% et le Dax allemand 0,33%.

L'indice Stoxx européen des ressources de base a baissé de 2,18%, celui du pétrole et du gaz de 1,62%. Technip, plus forte baisse du CAC, a abandonné 3,27%, Total 1,27% et le groupe minier Anglo American 5,39%.

Sur le marché des changes, le dollar gagne environ 0,5% face à un panier d'autres devises de référence, continuant de profiter des déclarations de responsables de la Réserve fédérale alimentant les conjectures sur la remontée des taux. L'euro s'échange autour de 1,1165 dollar.

Le pétrole, lui, souffre surtout de l'annonce par l'Energy Information Administration (EIA) américaine d'une augmentation des stocks de brut aux Etats-Unis, qui affichent ainsi un nouveau record.

Le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) cède plus de 3% à 41,45 dollars le baril, le Brent 2,5% à 40,75 dollars.

Aux valeurs, Credit Suisse a nettement surperformé le marché, s'adjugeant 0,91% après l'annonce d'un nouveau plan d'économies et de suppressions de postes.

Le reste du secteur bancaire a souffert, à l'instar d'UniCredit, qui a perdu 3,09%, de Deutsche Bank (-2,87%) et de la Société générale (-2,67%), les trois plus fortes baisses de l'EuroStoxx 50.

Kingfisher a bondi de 5,88% après avoir publié un bénéfice imposable annuel supérieur aux attentes, tout en disant rester prudent sur ses activités françaises.

A Paris, Hermès a gagné 2,78% après des résultats annuels en forte hausse et bien que ses dirigeants aient dit s'attendre à une année 2016 "compliquée".

(Sudip Kar-Gupta et Danilo Masoni; Marc Angrand pour le service français, édité par Véronique Tison)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

33 - Ste Hélène

Travaux de restructuration de la Mairie

DATE DE REPONSE 18/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS