L'Usine Energie

Climat, Trump, armes nucléaires… Il reste 2min30 avant la fin du monde

,

Publié le

Quelques jours après l’entrée en fonction du Président américain Donal Trump, l’horloge de l’apocalypse a été avancée de 23h57min à 23h57min30sec. Minuit marque symboliquement la fin du monde.

Climat, Trump, armes nucléaires… Il reste 2min30 avant la fin du monde
Image extraite du film Watchmen représentant la doomsday clock
© Capture film Watchmen

L’horloge de l’apocalypse (Doomsday Clock) vient de dangereusement changer d’heure. Elle indique désormais 23h57min30sec. Minuit marque la fin du monde. Cette horloge conceptuelle a été inventée en 1947 par des prix Nobel membres du Bulletin des scientifiques atomiques. Inquiets alors de l’émergence des arsenaux nucléaires et de la guerre froide, il avait créé ce décompte du temps pour prévenir le monde des dangers. Leur veille n’a jamais cessé depuis.

Elle a changé d’heure 19 fois en 70 ans. Le dernier changement date de 2015. Il indiquait 23h57 et s’inquiétait de la trop faible prise en compte du changement climatique. L’avancée de 30 secondes vers la fin du monde en janvier 2017 est multifactorielle. Les scientifiques citent : "la forte montée du nationalisme dans le monde, les déclarations du président Donald Trump sur les armes nucléaires, le réchauffement climatique et la détérioration de la sécurité mondiale dans un contexte de technologies de plus en plus sophistiquées".

Moment le plus inquiétant depuis 1953

Cette heure est la plus proche de la fin du monde depuis 1953, date à laquelle l’URSS faisait exploser sa première bombe à hydrogène accélérant massivement la course aux armements avec les Etats-Unis. Aujourd’hui, c’est l’arrivée de Donald Trump à la maison Blanche qui semble particulièrement les inquiéter, à l’instar d’une grande partie de la communauté scientifique américaine. "Les déclarations immodérées du président Trump, son manque d'ouverture à des conseils d'experts et ses nominations contestables ont déjà empiré la situation internationale en termes de sécurité, une situation qui était déjà mauvaise", notent les membres du Bulletin des scientifiques atomiques.

Les nominations contestables concernent en particulier la mise à la tête de l’agence de protection de l’Environnement Scott Pruitt, ancien procureur général de l’Oklahoma et climato-sceptique assumé. Outre la situation à Washington, les chercheurs alertent sur l’affrontement des deux superpuissances mondiales sur des territoires tiers comme en Syrie ou en Ukraine.

Dans leurs deux dernières déclarations, les membres de l’horloge de l’apocalypse annonçaient que la probabilité d’une catastrophe globale était imminente. Ils confirment et ajoutent : "En 2017, nous constatons que le danger est encore plus grand et le besoin d’agir encore plus urgent". En conclusion, les scientifiques lancent : "Les pouvoirs publiques les plus sages devraient agir immédiatement, en guidant l'humanité loin du précipice. S'ils ne le font pas, les citoyens sages doivent avancer et ouvrir la voie". Un appel à la désobéissance ?

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte