[Climat] Pourquoi le transport reste sur la mauvaise route

Selon Aurélien Bigo, chercheur sur la transition énergétique des transports, les efforts du secteur des transports doivent être décuplés pour rattraper la bonne trajectoire dans la lutte contre le réchauffement climatique.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

[Climat] Pourquoi le transport reste sur la mauvaise route
La cyclo logistique, un moyen de réduire les émissions de CO2 de la logistique urbaine.

Depuis 1960, la demande de transport de voyageurs a été multipliée par 4,7, alors que les émissions de CO2 l'ont été de 4,2, et les émissions de CO2 par kilomètre n’ont été réduites que de 12%. Dans le transport de marchandises, qui a vu le mode routier exploser en passant de 34 % de parts de marché à près de 90%, la demande a été multipliée par 3,4 quand les émissions de CO2 ont été multipliées par 3,3, ce qui traduit les faibles progrès réalisés dans ce domaine. Dans son rapport publié en 2020, le Haut Conseil au Climat désignait le transport comme le premier secteur émetteur en France, avec 30 % des émissions de CO2.

Atteindre la neutralité carbone en 2050, est-ce une mission impossible ?

[...]

Cet article est réservé aux abonnés

ABONNEZ-VOUS

POUR LIRE LA SUITE

Et accédez à tous les contenus et services de l' édition abonné, soutenez un journalisme d'expertise !

Demain se fabrique aujourd’hui !

A travers nos dossiers, nos chroniques, enquêtes, cas pratiques, ... notre rédaction de spécialistes vous livre des partages d’expérience et témoignages, et vous guide grâce à ses décryptages et ses sélections des meilleures pratiques :

  • Innovations
  • Relocalisations / Made in France
  • Transitions écologique et énergétique
  • Transformation numérique

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS
SOUTENEZ UN JOURNALISME D'EXPERTISE ET REJOIGNEZ LA COMMUNAUTÉ DE L’USINE NOUVELLE!
visuel hors abonnement

Abonnez-vous et :

  • Recevez le magazine en version papier ou numérique
  • Accédez à tous les contenus et services du site
  • Inscrivez-vous aux newsletters de votre choix
  • Participez aux webinars animés par la rédaction
visuel hors abonnement