Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Clignotants à nouveau au vert pour Forgex-Raguet à Monthermé

, , , ,

Publié le

Après avoir frôlé la disparition en 2010, l'ex-entreprise Raguet, passée dans le giron du groupe haut-marnais Forgex, a passé son chiffre d'affaires de 10 à 16 millions d'euros en l'espace de quatre ans tout en embaucher 30 salariés. Un investissement de 1,4 million d'euros doit lui permettre de conforter ce développement.

Clignotants à nouveau au vert pour Forgex-Raguet à Monthermé © DR

Les entreprises citées

En partenariat avec Industrie Explorer

Filiale du groupe industriel Forgex, l'entreprise Raguet implantée à Monthermé (Ardennes) est en train de se refaire la santé. Cédée après liquidation, le 10 octobre 2010, au groupe haut-marnais Forgex dirigé par Dominique Lemaire, la PME créée en 1879 et qui emploie 85 salariés est en train de sortir la tête de l'eau suite à la mise en place d'un plan industriel spécifique au site, spécialisé dans l'estampage à chaud, la fabrication et l'usinage de pièces forgées de quelques grammes à 15 kg, la soudure et le traitement thermique.

La restructuration opérée depuis quatre ans a conduit au développement du secteur machinisme agricole avec l'essor des pièces de tracteur, une consolidation de l'activité poids lourd par une augmentation du volume d'affaires avec Volvo et le renforcement de la filière matériel ferroviaire, où les ex-Raguet dont des acteurs de référence dans la fabrication de pièces de sécurité.

Rénovation et modernisation du site

Pour confirmer ce redressement, Forgex-Raguet vient d'investir 1,4 million d'euros : 400 000 euros pour rénover deux lignes de traitement thermique. 770 000 euros dans l'acquisition de deux cellules de tournage robotisées permettant au site d'usiner des pignons pour les machines agricoles et des chapes de remorquage destinées à Volvo Trucks. Enfin, 280 000 euros dans la modernisation de deux gros pilons pour permettre l'automatisation de la frappe.

Des investissements destinés à améliorer le rendement de la forge et du traitement thermique et à développer l'usinage afin de livrer des pièces finies et prêtes à l'emploi pour les clients du ferroviaire, du poids lourd, du machinisme agricole, de l'aéronautique et de la manutention.

La conjugaison de ces efforts a permis à Forgex-Raguet de transformer 6 000 tonnes d'acier en pièces forgées et de booster l'export (35 %). "Le fait de consolider l'existant et de mutualiser plusieurs fonctions a permis de réaliser un chiffre d'affaires de 16 millions d'euros avec 85 salariés alors qu'on arrivait à peine à 10 millions d'euros avec 210 employés en 2010" se réjouit Dominique Lemaire qui a procédé à une trentaine d'embauches sur place.

Pascal Remy
 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle