Total va produire du biogaz aux Etats-Unis dans une coentreprise avec Clean Energy

Total et le fournisseur américain de carburants alternatifs Clean Energy, dont il est actionnaire à 25% depuis 2018, créent une coentreprise pour produire du biométhane, aussi appelé "gaz naturel renouvelable" outre-Atlantique.

Partager

Total va produire du biogaz aux Etats-Unis dans une coentreprise avec Clean Energy
Après l'acquisition du producteur de biométhane Fonroche Biogaz en France en janvier, Total crée une coentreprise dans le biogaz aux Etats-Unis avec Clean Energy.

Total poursuit ses investissements dans le bioGNV. Après l'acquisition en janvier du français Fonroche Biogaz, le groupe français investit dans la création d'une co-entreprise avec l'américain Clean Enegy, spécialiste du carburant vert américain, dont il détient 25% des parts depuis 2018. Un protocole d'accord avait été signé en décembre 2020. A cette annonce, le titre Clean Energy a bondi de 7,5% pour atteindre 13,15 dollars (10,93 euros) avant l'ouverture officielle de la bourse de New York.

La coentreprise, dans laquelle les deux entreprises sont actionnaires à parts égales, bénéficiera d'un engagement ferme initial de 100 millions de dollars pour la construction des infrastructures nécessaires à la production de gaz naturel renouvelable. Cette somme pourrait par la suite être portée à 400 millions de dollars en fonction de "la progression des opportunités de développement", a indiqué Clean Energy dans un communiqué.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Jusqu'à 400 millions de dollars d'investissement

Selon le groupe américain, Total soutiendra également le financement d'infrastructures dites "en aval", notamment les raffineries et les stations services. Le gaz naturel renouvelable, ou biométhane, est produit par la transformation d'émissions de carbone issues d'élevages laitiers en carburant utilisé dans les transports, réduisant ainsi l'impact sur le réchauffement climatique.

Dans un contexte de pressions croissantes de la part des investisseurs et des militants, les principales sociétés du secteur de l'énergie se sont fixé des objectifs de réduction de leurs émissions de gaz à effet de serre, quand d'autres explorent les possibilités d'investissements dans les énergies renouvelables et les technologies vertes.

Le président directeur général de Total, Patrick Pouyanné, expliquait en janvier que l'entreprise maintiendrait ses investissements en matière d'énergies renouvelables en 2021 tout en poursuivant ses efforts pour réduire sa dépendance au pétrole et basculer vers l'électricité et les énergies renouvelables.

A LIRE AUSSI

Avec Reuters (Shati Sarkar, version française Lucinda Langlands-Perry, édité par Jean-Michel Bélot)

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Energie
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS