Clash patronal et suspension de la négociation sur la formation professionnelle

Medef et CGPME, qui ne parviennent pas à surmonter leurs oppositions sur la réforme de la formation professionnelle, ont préféré annuler la séance prévue ce jeudi 21 novembre.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Clash patronal et suspension de la négociation sur la formation professionnelle

La tension montait, elle a abouti à un clash… Medef et CGPME s’apprêtaient à arriver chacun avec un texte différent à la quatrième séance de négociations entre partenaires sociaux sur la formation professionnelle. Du jamais vu… Afficher devant les organisations de salariés de tels désaccords n’aurait pas été du meilleur effet. Et pour négocier quoi avec elles, d’abord ?

Selon Les Echos, une rencontre houleuse entre Pierre Gattaz (Medef) et Jean-François Roubaud (CGPME), mercredi 20 novembre après-midi, a scellé le sort de la séance de négociation. "Le dialogue patronal se poursuit, affirme, un brin gêné, un porte-parole du Medef. Le report de cette séance laisse le temps de rapprocher nos positions."

Désaccords profonds

Le Medef souhaite supprimer l’obligation de cotisation de 0,9% de la masse salariale, une suppression absolument inimaginable pour la CGPME, qui craint la disparation d’un système qui assure une certaine mutualisation des financements de la formation, les grandes entreprises finançant une partie de la formation des petites. Les désaccords sont profonds et les postures très arrêtées des deux côtés.

Les quinze jours qui viennent, avant la prochaine séance de négociation maintenue pour le 5 décembre, ne seront pas de trop pour tenter de trouver une alternative au 0,9% assurant cette mutualisation, mais par d’autres moyens.

Cécile Maillard

Partager

PARCOURIR LE DOSSIER
NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS