Clariant va fermer son usine de Huningue

Social

Partager

L'usine Clariant de Huningue (Haut-Rhin) est au coeur du plan de restructuration dévoilé aujourd'hui par le groupe suisse de spécialités chimiques. Le site, qui emploie 262 salariés, va cesser progressivement son activité et fermera définitivement ses portes en juin 2011, selon le projet présenté par la direction.

Dans un communiqué, Clariant justifie cette décision en invoquant « une baisse de 60 % des commandes en 2009 » et de mauvaises prévisions pour 2010. Le site de Huningue, où des mesures de chômage partiel avaient été mises en place cette année, produit des pigments pour l’industrie automobile et le bâtiment et des concentrés pigmentaires pour la coloration des plastiques. La baisse d'activité l'aurait frappé plus durement que d'autres sites de groupe. De plus, cette unité souffre de « difficultés structurelles », dit Clariant : « Huningue produit en trop petites quantités des produits de haute qualité sur lesquels la concurrence est vive, avec des coûts trop élevés. Du fait de ses coûts de structure trop élevés, le site ne pourrait pas redevenir compétitif ».

La direction s'engage à « travailler dès à présent avec les services de l’Etat et les collectivités concernées sur la revitalisation du bassin d’emploi ". " Nous avons indiqué au comité d'entreprise qu'il y aura un engagement très fort afin que tous les salariés soient reclassés. Tout sera regardé, y compris les reclassements internes en France et en Suisse", affirme Arnaud Freté, président de Clariant France.

Sur la plate-forme chimique de Huningue, Clariant cohabite pour l'heure avec Novartis, Ciba Spécialités Chimiques et TFL France. Les quatre entreprises exploitent en commun une centrale d'épuration des eaux industrielles.

Clariant prévoit au total 570 suppressions de postes dans le cadre du plan annoncé jeudi. Outre Huningue, deux sites seront fermés au Royaume-Uni et au Mexique. Le groupe indique « faire face à des difficultés économiques sérieuses depuis 2007 avec une baisse globale de 20 % de la demande de ses clients (supérieure à 30 % en Europe) ».

De notre correspondant en Alsace, Thomas Calinon

PARU ! L'édition 2009-2010 de « L'ATLAS DES USINES » vient de sortir. Ce hors-série annuel de « L'Usine Nouvelle » propose le classement de 3 753 sites de production de plus de 80 salariés implantés en France. Vous pouvez déjà le commander à notre librairie en ligne en cliquant ici.

Partager

NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 26 février pour concourir aux trophées des usines 2021

Conférence

MATINÉE INDUSTRIE DU FUTUR

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Comment rebondir après la crise 2020 et créer des opportunités pour vos usines

Formation

Espace de travail et bien-être des salariés

Paris - 01 juin 2021

Services Généraux

Optimiser l’aménagement du bureau

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS