Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Clap de fin pour le feuilleton de la Papeterie de Turckheim

,

Publié le

Clap de fin pour le feuilleton de la Papeterie de Turckheim © D.R.

Social. Ils jettent l'éponge ! Hier, devant la Papeterie de Turckheim (Haut-Rhin), Gilles Bruno et l'ancienne directrice de France Soir Christiane Vulvert, à la tête d'un projet de relance de l'activité après avoir acquis bâtiments et terrains industriels, ont indiqué qu'ils étaient finalement contraints de renoncer. Une décision qui était dans l'air depuis l'arrêt de la cour d'appel de Colmar, qui avait refusé le 25 novembre de suspendre la vente de la machine à papier à la société canadienne Nexus.

« Ils nous ont dit qu'il aurait fallu signer les contrats avec les journaux avant le 30 novembre pour que le projet puisse aboutir, et que tout est terminé depuis la décision de justice », relate Daniel Divry, l'ex-secrétaire du CE, qui a assisté à la rencontre une compagnie d'une cinquantaine des 110 ex-salariés de la papeterie.

Depuis la liquidation de leur entreprise, au printemps dernier, et dans l'espoir de voir se concrétiser le projet de reprise, certains d'entre eux avaient bénévolement assuré la surveillance du site pour éviter des dégradations. « Ca a été très courageux de leur part. Ils n'étaient pas payés et ils n'étaient pas non plus assurés en cas d'accident », commente Daniel Duvry.

Gilles Bruno, Christiane Vulvert et le groupe d'imprimerie Riccobono restent propriétaires des terrains, via leur SCI Gutembert. Christiane Vulvert n'était pas joignable vendredi. La Papeterie de Turckheim appartenait au groupe Matussière et Forest. Elle avait été reprise en 2009 par un pool d'investisseurs locaux mais a connu un fonctionnement erratique, jusqu'à sa liquidation en mars dernier.

 

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle