International

Clap de fin pour LafargeHolcim en Indonésie

, , , ,

Publié le

Afin de se désendetter, le géant franco-suisse des matériaux de construction LafargeHolcim a annoncé céder son activité en Indonésie au groupe local Semen Indonesia pour 917 millions de dollars.

Clap de fin pour LafargeHolcim en Indonésie
Centrale à béton de LafargeHolcim (image d'archives)
© Lafarge

Quatre cimenteries, 33 centrales à béton prêt-à-l'emploi et deux carrières de granulats. Le numéro un mondial des matériaux de construction LafargeHolcim se débarrasse de toutes ses activités en Indonésie. Le groupe franco-suisse a annoncé le 12 novembre revendre à l’entreprise locale Semen Indonesia la totalité de sa participation de 80,6 % dans Holcim Indonesia pour 917 millions de dollars, soit une valorisation totale de cette dernière 1,75 milliard de dollars. C'est moins que les 2 milliards de dollars escomptés par LafargeHolcim en juillet dernier, selon les révélations de Bloomberg à l’époque.

Holcim Indonesia "produit 14,8 millions de tonnes de ciment par an", précise Semen Indonesia, un groupe indonésien semi-public déjà leader du marché des matériaux de constructions dans son pays.

Réduire les coûts dans un marché hautement concurrentiel

Confrontés à des surcapacités cimentières et la concurrence frontale d'acteurs à bas coûts, les grands cimentiers sont obligés de faire du ménage dans leur portefeuille. LafargeHolcim s'est ainsi engagé depuis mars 2018 à à céder des actifs d'une valeur d’au moins 2 milliards de francs suisses d'ici 2022.

"L'annonce faite aujourd'hui est une étape importante dans l'atteinte de cet objectif et dans le renforcement de notre solidité financière, explique Jan Jenisch, directeur général de LafargeHolcim, dans un communiqué. Le produit de cette transaction améliorera significativement notre levier d’endettement, avec un objectif de dette nette de deux fois l’Ebitda sous-jacent à fin 2019." En juin dernier, dans le cadre de cette nouvelle stratégie, LafargeHolcim annonçait fermer son siège parisien, avec 97 postes affectés, afin de simplifier son organisation entre Paris et Zurich.

Le 26 octobre, le groupe a relevé sa prévision de chiffre d'affaires pour 2018 mais abaissé son objectif de bénéfice annuel en raison d'une hausse de ses coûts, malgré un résultat trimestriel supérieur aux attentes. Le premier cimentier mondial s'attend désormais à un chiffre d'affaires annuel à périmètre comparable en croissance de 4% à 6%, contre une précédente fourchette de 3% à 5%. Le bénéfice avant impôts, intérêt, taxes, dépréciations et amortissements (Ebitda) sur l'ensemble de l'exercice est prévu en hausse de 3% à 5%, contre une augmentation d'"au moins 5%" escomptée auparavant. LafargeHolcim explique cette révision par une hausse des coûts, notamment de ses approvisionnements en pétrole et en matières premières.

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte