Citoxlab investit à Evreux et s’implante aux Etats-Unis

Le centre de recherche sous contrat Citoxlab s’étend à Evreux (Eure) et acquiert son confrère américain Xenometrics de Kansas City. Spécialisé dans la recherche préclinique sur les nouveaux médicaments, Citoxlab va investir 5 millions d’euros dans un nouveau bâtiment à Evreux.

Partager
Citoxlab investit à Evreux et s’implante aux Etats-Unis

Le centre de recherche français sous contrat Citoxlab investit 5 millions d’euros dans un nouveau bâtiment sur son site historique et siège social d’Evreux (Eure) qui emploie 360 salariés. "Ces nouvelles installations qui seront opérationnelles fin 2018 vont nous permettre d’accroître notre capacité de 10 % à Evreux, la maison-mère du groupe" a expliqué à l’Usine Nouvelle Jean-François le Bigot, PDG et fondateur de Citoxlab. Le groupe réalise pour des laboratoires pharmaceutiques et des sociétés de biotechnologie, des études dites "précliniques" sur de nouveaux médicaments avant qu’ils ne soient testés sur l’homme ; il bénéficie de la tendance de fond à l’externalisation des études précliniques.

Citoxlab annonce pour 2017 un chiffre d’affaires 128 millions d’euros avec 1 200 salariés répartis sur sept sites représentant 71 000 m² de laboratoires et d’animaleries (peuplées pour l’essentiel de rongeurs) : Evreux et Saint-Nazaire en France ; Laval et Boisbriand au Canada ; Veszprem en Hongrie, Copenhague au Danemark et, depuis peu Kansas City aux Etats-Unis.

Implantation à Kansas City

Cette dernière implantation est liée à l’acquisition par Citoxlab le 31 octobre 2017 de son confrère Xenometrics (100 salariés) de Kansas City spécialisé lui aussi dans l’évaluation préclinique de nouveaux médicaments. "Cette acquisition nous donne l’implantation aux Etats-Unis que nous recherchions activement pour servir nos clients américains" indique Jean-François le Bigot. De son côté, le PDG de Xenometrics, ancien président de la "Safety Pharmacology Society" (association professionnelle qui regroupe les experts en pharmacologie de sécurité) a mis l’accent dans un communiqué sur "l’excellente réputation scientifique" du groupe Citoxlab dont les dirigeants sont eux-mêmes des experts du développement préclinique des médicaments.

"Preuve de notre conviction scientifique sur le moyen et le long terme, nous réalisons depuis 2006 des études dans le secteur de génomique fonctionnelle" souligne Jean-François Le Bigot ; il s’agit d’une technologie de pointe qui permet d’étudier comment un "candidat médicament" peut modifier l’expression des gènes dans les différents organes.

Les anti-cancéreux représentent la moitié des "candidats médicaments" évalués

"Les anti-cancéreux constituent la moitié des candidats médicaments que nous évaluons, l’immunologie étant l’un de nos axes majeurs. Pour cela, nous avons développé et validé des méthodes pour évaluer les effets bénéfiques ou toxiques sur les fonctions immunitaires, notamment par des techniques de cytométrie de flux", pointe Jean-François Le Bigot ; "notre stratégie est de continuer à nous développer dans techniques vétérinaires - telles que la télémétrie - pour réaliser les investigations les moins invasives possibles sur les animaux" souligne Jean-François Le Bigot ; "nous allons en parallèle continuer à nous développer dans les "sciences de laboratoire", notamment en bioanalyse et biomarqueurs".

Citoxlab réalise 85 % de son chiffre d’affaires dans les études précliniques sur les nouveaux médicaments et 15 % dans des études de toxicité sur les produits chimiques et phytosanitaires. Il est aujourd'hui le cinquième acteur mondial, derrière les géants américains Charles River, Covance, Envigo et MPI.

Claire Garnier

0 Commentaire

Citoxlab investit à Evreux et s’implante aux Etats-Unis

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

NEWSLETTER L’actu de vos régions

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Nouveau

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS