Citigroup: Hausse du bénéfice au 2e trimestre, la marge d'intérêt sous pression

par Imani Moise et Sweta Singh
Partager
Citigroup: Hausse du bénéfice au 2e trimestre, la marge d'intérêt sous pression
Citigroup a publié lundi un bénéfice au deuxième trimestre supérieur aux attentes grâce à une baisse de ses coûts et à une solide demande pour les prêts à la consommation qui ont compensé la faiblesse de son activité de trading. /Photo d'archives/REUTERS/Eduardo Munoz

(Reuters) - Citigroup a publié lundi un bénéfice au deuxième trimestre supérieur aux attentes grâce à une baisse de ses coûts et à une solide demande pour les prêts à la consommation qui ont compensé la faiblesse de son activité de trading.

La troisième banque américaine par les actifs a toutefois fait état d'un léger recul de sa marge nette d'intérêt à 2,67%, contre 2,70% un an plus tôt et 2,72% au premier trimestre 2019.

L'action, qui avait gagné 1,2% dans les échanges d'avant-Bourse à Wall Street, avant de se retourner à la baisse en début de séance, prenait 0,11% vers 15h55 GMT.

A ce stade, Goldman Sachs perdait 1,4%, Wells Fargo 1,2%, JPMorgan Chase 1% et Morgan Stanley 0,5%.

Les actions des banques ont perdu du terrain au cours des dernières semaines, le marché craignant qu'une baisse des taux ne pèse sur leurs marges nettes d'intérêt.

"Les investisseurs s'inquiètent de la pression sur la marge nette d'intérêt. Citigroup est la banque censée être la moins affectée par une baisse des taux. Elle l'a été davantage qu'ils ne l'attendaient", commente RJ Grant, de chez Keefe, Bruyette & Woods.

Au deuxième trimestre, Citigroup a encore accru ses prêts et ses dépôts, dissipant les craintes que des perspectives économiques plus sombres n'entament la capacité d'emprunt des consommateurs.

Les prêts de la banque new-yorkaise ont progressé de 3% à 689 milliards de dollars, tandis que les dépôts ont augmenté de 5% à 1.050 milliards de dollars, hors effets de change.

L'activité du trading a continué à souffrir. Les revenus générés par l'activité taux fixes ont fléchi de 4%, hors gain exceptionnel lié à l'investissement de Citigroup dans la plate-forme électronique TradeWeb. Les revenus tirés du trading actions ont reculé de 9%.

"ENVIRONNEMENT INCERTAIN"

Les dirigeants de grandes banques américaines avaient prévenu que les revenus du trading seraient pénalisés par un ralentissement de l'activité des entreprises en raison des tensions commerciales croissantes et des incertitudes liées à la sortie de la Grande-Bretagne de l'Union européenne.

"Nous avons réussi à naviguer dans un environnement incertain en mettant en oeuvre notre stratégie et en nous montrant disciplinés dans les dépenses, le crédit et la gestion des risques", déclare le directeur général Michael Corbat, cité dans un communiqué.

L'activité de prêt a contribué aux résultats de la banque. Le revenu net d'intérêt a augmenté de 2%.

Le bénéfice net est ressorti à 4,80 milliards de dollars (4,26 milliards d'euros), soit 1,95 dollar par action au deuxième trimestre, contre 4,50 milliards de dollars (1,63 dollar par action) un an plus tôt. Ce résultat inclut un gain exceptionnel de 12 cents par action lié à l'investissement de Citigroup dans la plate-forme électronique TradeWeb.

Sur les trois mois à fin juin, le produit net bancaire (PNB) a lui progressé de 2% à 18,76 milliards de dollars, tandis que les dépenses ont reculé de 2%.

Les analystes attendaient en moyenne un bénéfice de 1,80 dollar par action pour un produit net bancaire de 18,50 milliard, selon les données IBES de Refinitiv.

Citigroup a aussi amélioré sur un an de plus d'un point de pourcentage le rendement de ses fonds propres tangibles, ressorti à 11,9%.

JPMorgan, Goldman Sachs et Wells Fargo publieront leurs résultats mardi.

(Claude Chendjou pour le service français, édité par Catherine Mallebay-Vacqueur)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le modèle coopératif façon Mondragon

Le modèle coopératif façon Mondragon

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage au Pays basque espagnol. Il s'y est rendu pour nous faire découvrir Mondragon, la plus grande...

Écouter cet épisode

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

09 - DEPARTEMENT DE L'ARIEGE

Calibrage de l'accotement végétalisé sur la RD1 A

DATE DE REPONSE 18/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS