Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

CITÉSExpériencesFORD OFFRE LA MOBILITÉ URBAINE AVEC TH!NK

Publié le

CITÉS

Expériences

FORD OFFRE LA MOBILITÉ URBAINE AVEC TH!NK



Se déplacer davantage tout en respectant l'environnement : c'est ce que Ford se propose de faire dès octobre avec Th!nk, sa nouvelle marque " verte ". Th!nk Mobility, le nouveau constructeur établi en Norvège, propose d'ores et déjà quatre produits, deux bicyclettes et deux voitures électriques. Des véhicules pensés avant tout pour un usage urbain. A l'image de la Th!nk City, voiture électrique à deux places, silencieuse, non polluante et d'une autonomie maximale de 80 kilomètres pour une vitesse de 90 km/h. Ce véhicule est déjà disponible au Danemark et en Norvège en vente traditionnelle. Son prix ? Il est estimé à 80 000 francs environ. Mais en France et en Suisse (premier et troisième marchés du véhicule électrique avec 7 000 et 2 500 véhicules roulants), la situation est bien différente, et leur commercialisation fera l'objet d'une approche résolument originale. Plus que des produits, c'est un concept que propose Th!nk Mobility, " une société de services proposant des solutions de mobilité urbaine ", comme la définit Alexandre Telinge, son directeur France-Suisse. Pas question, donc, de retrouver la Th!nk City chez des concessionnaires. Au contraire, " un constructeur automobile ne traitera pas le problème de la mobilité tout seul ", dit Eric Saint Feron, P-DG du groupe Ford France. Dans ce genre de challenge, la participation de tous les acteurs de la vie de la cité est une nécessité. A commencer par les collectivités locales et les entreprises de services (livraison, visite, course, etc.), que Th!nk appelle au partenariat. Sa proposition ? D'abord une image. " Choisir Th!nk, une solution originale et des véhicules différents, c'est afficher son souci de l'environnement ", dit Alexandre Telinge. Ensuite, plus concrètement, des solutions de leasing adaptées incluant des contrats d'entretien et différents services, comme l'achat du véhicule nu et la location de ses batteries.

Le rôle des collectivités locales

Une perspective intéressante pour des entreprises contraintes d'utiliser des véhicules verts (électriques, GPL et GNV) à hauteur de 20 % de leur flotte depuis quatre ans, donc toutes prêtes à renouveler leurs parcs. Et une belle opportunité pour Th!nk, qui compte produire 450 véhicules par an pour commencer. Pour les particuliers, les solutions envisageables s'appuient elles aussi sur la location. Mais plus certainement en libre-service et par le biais d'entreprises indépendantes : par exemple, au travers d'un réseau de bornes réparties dans les villes grâce auxquelles les usagers prendraient possession d'une voiture (ou d'un vélo), avec la possibilité de les restituer à tout instant. Le paiement pourrait alors s'effectuer par le débit d'une carte d'abonnement rechargeable en fonction des véhicules loués et des trajets effectués, comme le propose déjà Hertz, une autre filiale de Ford, au travers de son service H2O.

Mais, là encore, principalement pour des raisons d'aménagement, les collectivités locales devront prendre place dans les projets en tant que partenaires actifs, comme c'est déjà le cas à La Rochelle (Charente-Maritime) et à Saint-Quentin-en-Yvelines, villes associées à PSA et à Renault dans des projets similaires. Grâce à une conception judicieuse, la Th!nk City leur facilitera largement la tâche. Par exemple, ses batteries interchangeables permettent de ne pas immobiliser le véhicule pendant leur charge. " Th!nk n'est plus un projet ", rappelle Eric Saint Feron. Depuis début juin, c'est une structure qui compte une centaine d'employés en Europe (pour la fabrication et la commercialisation), et qui jouit de toute la confiance d'une maison mère apparemment prête à financer largement le développement de la marque. Les premiers modèles feront leur apparition dans nos villes dès octobre. D'autres modèles complémentaires à la City seraient même déjà en développement. Le seul frein au succès de cette solution aux problèmes de mobilité urbaine, Th!nk l'a bien identifié : la méconnaissance des utilisateurs. Comme Smart l'a fait auprès des centres commerciaux de la France entière pour promouvoir son véhicule, le constructeur norvégien pourrait bien, pour gagner le coeur du public, lancer pour commencer des opérations de découverte de la conduite électrique... et de la City.



L'objectif

Offrir des solutions de mobilité adaptées au milieu urbain tout en respectant l'environnement.

La solution

Une marque dédiée et une gamme de quatre véhicules électriques, à deux ou quatre roues, intégrés dans des offres de location originales.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle