CIRTES booste la Stratoconception® avec la Strat’auto

Publié le

Publi-rédactionnel Premier centre français de Fabrication Additive né dans le milieu des années 80, CIRTES, va faire franchir cette année un tournant majeur à la Stratoconception® (1) en lançant Strat’auto, une nouvelle machine brevetée entièrement automatisée.  

CIRTES booste la Stratoconception® avec la Strat’auto

Strat’auto est l’aboutissement du projet C-Fast (Conception pour la Fabrication Additive par Stratoconception® sous TopSolid®) mené dans le cadre du Programme d’investissement d’Avenir (PIA) en partenariat avec TOPSOLID, le n° 1 mondial de la CAO/FAO intégrée. Il sera commercialisé prochainement.

Entièrement automatisé, ce nouvel équipement permettra de traiter des pièces de grandes dimensions à partir de plaques de 2 070 mm x 1 400 mm en bois (MDF) ou 1550 x 1500 (CP) ou de 2 000 mm x 1 000 mm en résine. Le chargement (ou déchargement des plaques) sera effectué dans un rack à l’image des racks de photocopieur. Strat’auto permettra de réaliser si besoin des impressions de couches recto verso avec un cycle de retournement complet des panoplies et permettra d’obtenir des pièces entièrement finies (intérieur et extérieur) grâce à un équipement robotisé qui intervient dans la zone de construction avec un système d’encollage et de pressage qui travaille au fur et à mesure de l’assemblage des couches.

 

Véritable révolution

« Après 30 ans de travail sur la stratoconception et plus de 750 solutions installées dans le monde, c’est une vraie révolution qui arrive sur le marché. C’est un outil de production à part entière qui pourra réaliser aussi bien des pièces monumentales que des pièces en série. C’est une machine prévue pour répondre aux modeleurs et outilleurs » s’enthousiasme Claude Barlier.

L’appareil a été conçu de manière à entrer dans les normes de dimensions de transport en semi-remorque. Par ailleurs, le partenariat entamé par CIRTES avec Top Solid a permis le développement du logiciel TopSolid’Strato (déjà commercialisé) pour concevoir et simuler la fabrication additive sans faire d’échange par STL. « Quand des modifications sont effectuées de l’amont à l’aval par l’opérateur, les fichiers de conception (CAO) sont automatiquement modifiés. Nous travaillons en natif et nous pouvons réaliser de nouveaux ajustements rapidement de manière à apporter des améliorations et de nouvelles fonctions en partant du fichier initial ».

 

Une technologie d’impression 3Ddurable et libre

CIRTES, qui n’a quasiment pas de concurrents en stratoconception, a fait le pari depuis le démarrage de cette technologie qu’elle a développée dans les années 1986, d’utiliser de la matière non captive prenant ainsi à contre-pied les fabricants de machines de fabrication additive « dont la majorité vendent avec leurs équipements, les consommables qui vont avec ».

La stratoconception laisse ainsi aux utilisateurs une liberté dans le choix de leur approvisionnement de matériaux (bois, résine, carton, polystyrène, métaux). « Dans une période favorable au développement

durable, nous nous appuyons sur de la matière libre. La machine est un produit 100 % français. Elle a été produite avec le fabricant albigeois Mécanuméric.

C’est un must d’automatisation. Elle pèse 12 tonnes et est livrée pour un prix inférieur à 600 k€, correspondant au prix d’une machine-outil traditionnelle comparable à une machine d’usinage numérique 5 axes. La Strat’auto est autonome et peut travailler 24 heures sur 24. Elle est adaptée aux outillages pour les procédés de plasturgie basse température basse pression (contact, thermoformage,

rotomoulage…), aux outillages de fonderies, de béton, etc. », mais aussi aux prototypes et maquettes de grandes dimensions pour tous secteurs.

 

  1. Le procédé de Fabrication Additive de Stratoconception® réalise la décomposition d’une pièce en tranches pour sa fabrication à partir de matériaux en plaques. L’un des autres paris de CIRTES sera d’automatiser entièrement Pack&Strat développé pour l’emballage 3D dont le déploiement commercial a été confié à INORI. La réflexion est en cours. Pack&Strat permet de répondre aux fabricants de pièces complexes et unitaires à forte valeur ajoutée ou aux petites séries (pièces d’art, prototypes…) pour fabriquer des emballages 3D personnalisés en cartons, bois ou mousse. « Inori finalise une levée de fonds de 5 M€ qui lui permettra de développer Pack&Strat à l’international » confie Claude Barlier.

 

www.cirtes.fr

 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte