Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

Cinq vérités sur l’éclipse solaire et le réseau électrique

Ludovic Dupin , ,

Publié le

L’occultation du Soleil par la Lune ce vendredi 20 mars devrait créer des tensions sur le système électrique, qui subira la disparition de la production photovoltaïque à travers toute l’Europe. Pas d’alarmisme pour autant, le réseau devrait encaisser l’évènement sans broncher... ou presque.

Cinq vérités sur l’éclipse solaire et le réseau électrique © Solairedirect

L'éclipse pose un risque de black-out en Europe : FAUX

Dans le scénario le plus extrême, celui où il fait très beau et où la production photovoltaïque est à son maximum, l'éclipse va faire disparaître 34 000 MW de puissance sur le réseau électrique, soit l’équivalent de 10% de la consommation européenne. Cependant, cette perte sera progressive sur toute la durée de l’éclipse sur l’Europe : environ deux heures. Le continent, en surcapacité électrique, a largement les ressources pour pallier la puissance manquante.

L’éclipse va coûter cher : VRAI

Le véritable enjeu de l’éclipse n’est pas de compenser les 34 000 MW d’énergie photovoltaïque perdus mais d’assurer le suivi des variations brutales de production. D’abord, quand le soleil sera masqué par la Lune, puis lorsque cette dernière s’écartera du chemin de la lumière. Pour cela, les gestionnaires des réseaux feront appel aux ressources énergétiques les plus rapidement mobilisables comme les turbines à combustion qui produisent des mégawattheures coûteux.

Le phénomène est une première en Europe : VRAI

L’Europe a bien sûr connu plusieurs éclipses solaires. La dernière date d’août 1999. Mais en 16 ans, la puissance photovoltaïque installée en Europe a été multipliée par 100. Les trois pays les plus touchés en Europe seront l’Allemagne, qui va perdre 17 000 MW de solaire, l’Italie avec 7 000 MW et la France avec 2 000 MW.

Le système électrique européen est suffisamment solide pour encaisser un tel évènement : VRAI mais…

L’Europe a un réseau électrique très maillé et relativement résilient. Il est moins sensible que d’autres aux aléas. Par exemple, l’Amérique du Nord est touchée par certains phénomènes comme les éruptions solaires et les variations du champ magnétique qui n’affectent pas le réseau européen. Mais le réseau européen n’est pas infaillible pour autant. En 2006, la rupture d’un câble haute tension en Allemagne avait plongé 15 millions d’européens dans le noir.

L’obscurité provoquée va impacter la consommation électrique : FAUX

Lors de l’éclipse de 1999, la consommation électrique avait diminué de 1500 à 2000 MW. En cause, une diminution de l’activité des français. Ces derniers avaient cessé temporairement leur travail pour assister à l’évènement céleste. Mais l’effet sera surement atténué cette fois-ci car le phénomène se déroule hors des vacances scolaires et en pleine matinée. Pas forcément le moment de lever les yeux vers le ciel...

Ludovic Dupin

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle