Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Cinq technos sportives pour bien commencer l'Euro

Marine Protais

Publié le

Coupe d'Europe de football, JO, Tour de France… L'été s'annonce épuisant ! Voici cinq start-up françaises qui misent sur le sport. L'Usine Nouvelle les a repérées au festival Futur en Seine, du 9 au 12 juin à la Gaïté Lyrique, Paris 3e.

Cinq technos sportives pour bien commencer l'Euro © Holodia

Une pelouse pour préserver les joueurs

Rien n'est laissé au hasard pour améliorer la performance des joueurs de foot ou de rugby. La start-up Natural Grass a développé AirFibr, une pelouse qui amortit mieux les chocs, et sollicite donc moins les articulations. Natural Grass est basée à Paris, mais fabrique le substrat en Essonne. "C'est un mélange à base de liège, sable et microfibres synthétiques", explique Sylvain Massip, responsable R&D.

La pelouse qui s'y enracine est naturelle. Elle se détruit moins facilement qu'un gazon classique. Idéale pour les mêlées de rugby. Elle équipe les stades de Bordeaux, Saint-Etienne, Lyon, Marseille et Toulouse. Cinq des dix stades qui accueillent l'Euro.

Pour améliorer sa pelouse, la jeune pousse a noué un partenariat avec Supersonic Imagine, un fabricant d'échographes, et l'Institut national du sport, de l'expertise et de la performance. "Nous prévoyons de créer de nouvelles pelouses pour les terrains de golf, ou d'équitation, mais aussi pour des évènements urbains", avance Sylvain Massip.

 

Une brassière intelligente

Hera Training, la brassière connectée de la marque de lingerie Millesia, est exclusivement conçue pour les femmes. Un petit capteur noir y est inséré, il récolte des données biométriques (rythme cardiaque, calories brulées..) et les envoie à votre smartphone. "Le capteur est placé près du cœur, une zone où il y a peu de masses graisseuse, ce qui améliore la qualité des données", affirme Claire Prummel, la directrice générale de Millesia. Pendant une semaine, l'application analyse comment vous réagissez à l'effort. Ensuite un programme de coaching de deux mois vous est proposé."

Le projet a été lancé sur Kickstarter le 7 juin. Il a récolté près de 15 000 euros, sur un objectif de 50 000 euros. Hera Training est partenaire de Babolat et Withings, deux autres spécialistes des objets connectés. Ce qui signifie que leurs produits seront compatibles avec la brassière Hera Training.

 

 

Un airbag pour les skieurs… et les motards

La start-up d'Annecy In&motion commercialise depuis 2015 un gilet airbag pour protéger les skieurs. Il analyse les mouvements grâce à différents capteurs, dont une centrale inertielle, anticipe la chute et se gonfle. Le gilet serait même capable de différencier une figure d'une chute involontaire.

In&motion a annoncé mercredi 8 juin qu'elle allait collaborer avec la marque Ixon pour développer un gilet airbag adapté au motard. La start-up envisage également d'élaborer des gilets de protection pour le secteur du BTP.

 

Live demonstration: In&motion Airbag Racing Ski Vest - March 2015 from In&motion on Vimeo.

 

Une housse de siège connectée

Avis aux amateurs de sport qui préfèrent rester assis, Advertiseats a pensé à vous. L'entreprise basée à Arles a développé des housses de siège connectées pour équiper les tribunes des stades. Ces protections en mousse sont munies d'un QR code ou d'une puce NFC, et peuvent se connecter au smartphone du spectateur pour lui envoyer différentes données : statistiques du match, offre de promotion à la buvette… C'est aussi un moyen pour les clubs de récupérer des données sur leur spectateur. Elles sont déjà installées dans plusieurs stades, notamment à Rennes, Angers, Troyes et Marseille. Mais nous ne les verrons pas pour l'Euro.

Faire du sport en pleine nature … ou presque

Ramer sous l'eau, dans l'ancienne cité de Babylone, ou encore autour de Saturne… Holodia, une start-up basée à Strasbourg, propose aux sportifs d'intérieur de s'évader grâce à un casque de réalité virtuelle de la marque chinoise HTC Vive. Pour parfaire la sensation, un avatar, dont l'habit change selon le décor, reproduit vos gestes. La technologie, qui associe un rameur, un ordinateur et un casque, est commercialisée depuis mai 2016, deux ans après la création de la société. L’entreprise strasbourgeoise prévoit d'adapter son concept à d’autres appareils de sport, comme le vélo et le vélo elliptique.

Marine Protais

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle