Cinq repreneurs potentiels pour KTC Fluid Control, mais plan social en vue

Social

Partager

Cinq projets de reprise potentielle de la société KTC Fluid Control, filiale du français Trouvay & Cauvin (197 salariés), dont l'usine spécialisée dans les articles de robinetterie industrielle se situe à Fécamp (Seine-Maritime), viennent d'être présentées au tribunal de commerce du Havre. Cette instance juridique avait mis le 22 juillet dernier, KTC Fluid Control, alors en cessation de paiement, en redressement judiciaire.

« Malheureusement, le nombre d'emplois préservés par quatre des offres oscille entre 20 et 38 », regrette un membre du comité d'entreprise, « quant à la cinquième, elle a peu de chance d'aboutir et un plan social paraît inéluctable ».

Cette dernière, proposée par le P-dg actuel du groupe Trouvay-Cauvin consiste à reprendre trois entités du groupe et environ 550 personnes. Il s'agit d'abord du siège social du Havre, également en redressement judiciaire, où environ 130 des 260 salariés seraient conservés, ainsi que 210 des 219 personnes de la division internationale répartis dans différentes agences dans le monde, mais dépendants du siège havrais. Il reprendrait également KTC Fluid Control, où 95 emplois seraient sauvés, et enfin, une autre filiale liée à la distribution, TC Val (né d'une association entre Trouvay-Cauvin et le fabricant de tubes sans soudures Vallourec & Mannesmann), où une centaine d'emplois seraient supprimés.

Florissante, cette dernière est à vendre au prix fort. Mais, selon les salariés, dans le contexte économique actuel, une reprise semble « mission impossible » avec l'effectif de 200 personnes... à moins que la dégradation globale du groupe ne s'accélère et ne conduise TC Val vers un redressement judiciaire.

Le tribunal du Havre fera part de son choix d'ici la fin octobre.

Patrick BOTTOIS

Partager

NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS