Ciments Français totalement absorbé par sa maison mère Italcementi

, ,

Publié le

Le groupe italien de matériaux de construction Italcementi a décidé d'incorporer totalement Ciments Français, filiale dont il détient déjà 81,94 % du capital. Ce plan de fusion, qui ne prévoit pas de licenciements chez le cimentier français, vise à « rationaliser la structure juridique du groupe, en améliorant son efficacité, sans que cela diminue les capacités de d'investissement et les potentialités de croissance ».

Il prévoit une parité de 8,25 actions ordinaires Italcementi pour une action ordinaire Ciments Français, soit une prime de 12,9 % par rapport à la moyenne des trois derniers mois, alors que certains investisseurs espéraient une offre en cash et une prime de 40 %. La fusion devrait être effective d'ici à la fin du premier semestre, après aval de l'assemblée générale des actionnaires courant avril. Le siège de Ciments Français serait maintenu à Paris, tout comme sa cotation.

Selon Yves-René Nanot, président de Ciments Français, « cette fusion va permettre, face à la crise, une organisation plus ramassée et de baisser les coûts des structures au moment où notre rentabilité est affectée ». Sans pour autant chiffrer ces économies.

M.M.

A lire aussi :
Lafarge, Italcementi et sa filiale Ciments Français inquiets pour 2009, 07/11/2008
Ciments Français cède ses activités turques au Russe Sibirskiy Cement, 02/04/2008
Ciments Français réussit son OPA sur Hilal Cement, 22/08/2007

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte