Ciment Renforcé Industries engage un PSE pour 92 des 97 emplois du site de Vitry-en-Charolais

Le fabricant de plaques de couverture pour les bâtiments agricoles Ciment Renforcé Industries se trouve en surcapacité en raison d’une baisse de 15 % de ses ventes.

Partager


©Ciment Renforcé Industries (CRI)

Le site de Ciment Renforcé Industries (CRI) à Vitry-en-Charolais, en Saône-et-Loire, est victime d’une fermeture plus que partielle. La direction du groupe, filiale du Belge Etex (ex-Eternit Group) engage les négociations d’un plan de sauvegarde de l'emploi (PSE) concernant 92 des 97 emplois.

Elle prévoit d’arrêter la ligne de fabrication de plaques profilées (fibres-ciment) ou ondulées destinée au marché des bâtiments agricoles, ainsi que l’atelier de moulage des accessoires. Ne resterait sur place qu’un petit atelier d’échantillonnage.

Trois autres unités en France

Cette restructuration industrielle, envisagée d’ici à 2017, découle selon une porte-parole de l’entreprise "d’une baisse de 15 % des ventes ainsi que d’une concurrence très forte du bac à acier, moins cher, et répondant au même besoin, occasionnant une surcapacité de notre production".

Le site de Vitry-en-Charolais est l’un des quatre qu’exploite CRI, implantée également à Saint-Grégoire, près de Rennes (Ille-et-Vilaine) ; Haulchin, près de Valenciennes (Nord) et Terssac, dans le Tarn. Le fabricant emploie 337 personnes et indique un chiffre d’affaires d’une centaine de millions d’euros.

Didier Hugue

0 Commentaire

Ciment Renforcé Industries engage un PSE pour 92 des 97 emplois du site de Vitry-en-Charolais

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

NEWSLETTER L’actu de vos régions

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Nouveau

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS