Chute des profits semestriels de Telecom Italia

MILAN (Reuters) - Telecom Italia a confirmé jeudi sa politique de dividende et ses objectifs de désendettement après une baisse de ses résultats au premier semestre, provoquée par la récession en Italie et un ralentissement de l'activité au Brésil.

Partager

Le bénéfice avant charges d'intérêt, impôts, dépréciations et amortissements (Ebitda) a reculé à 5,86 milliards d'euros sur les six premiers mois de l'année, ratant de peu le consensus des analystes qui était de 5,91 milliards.

Une réduction du dividende pouvait être redoutée alors que le groupe de téléphonie espagnol Telefonica, principal actionnaire de Telecom Italia, a annoncé le mois dernier qu'il renonçait à verser un dividende pour la première fois depuis les années 1930.

"L'environnement économique et financier ne devrait pas s'améliorer dans les mois à venir en Italie ou en Amérique latine, mais cela ne doit pas mettre en péril nos objectifs, par dessus tout celui du désendettement", a déclaré le président de Telecom Italia, Franco Bernabe.

Il a ajouté que les résultats semestriels confortaient "la soutenabilité de la politique de dividende."

Au mois de février, Telecom Italia a réduit de 25% le dividende au titre de son exercice 2011 dans le cadre d'un plan de désendettement de 30 milliards d'euros.

Franco Bernabe a assuré au mois de mai que le groupe ne réduirait pas le dividende plus avant et qu'il pourrait même l'augmenter à compter de 2014.

De nombreux opérateurs télécom européens, confrontés à une concurrence de plus en plus vive, à l'affaiblissement de l'activité et à la hausse de leurs coûts, ont dû se résoudre à réduire leur dividende.

Vers 10h10 GMT, l'action Telecom Italia progressait de près de 3% à la bourse de Milan, un opérateur attribuant cette progression à l'engagement du groupe de poursuivre son désendettement sans réduire davantage le dividende.

Des analystes ont cependant pointé la faiblesse des résultats des divisions du groupe au Brésil et en Argentine, où la croissance a ralenti, ainsi que l'accentuation du déclin des ventes dans la téléphonie mobile en Italie.

La dette nette du groupe a reculé de 800 millions d'euros sur un an à fin juin, à 30,36 milliards d'euros, contre 31,09 milliards attendus par les analystes.

Danilo Masoni, Marc Joanny pour le service français, édité par Natalie Huet

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

Safran

Responsable activités chez Aibus site de St Nazaire F/H

Safran - 20/01/2023 - CDI - Saint-Nazaire

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

13 - ERILIA

Construction de 46 logements collectifs à Morières-les-Avignon (84)

DATE DE REPONSE 28/02/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS