Chrysler : une poignée de créanciers met des batons dans les roues

Partager

Chrysler a reçu hier l'autorisation de la part du juge des faillites de recourir aux prêts fédéraux des Etats canadien et américain dans le cadre de sa procédure de dépôt de bilan, qui se montent à près de 4,5 milliards de dollars. Le juge a également validé le paiement par le constructeur des salaires et des fournisseurs « essentiels », et le maintien des garanties clients pour les distributeurs.

Chrysler a requis une audience dès le 21 mai pour approuver une cession de l'essentiel de ses actifs pour deux milliards de dollars, dans le but de préparer la mise en œuvre de son alliance avec Fiat. Le groupe italien détiendrait dans un premier temps 20% de Chrysler, avant de monter à 35%. Mais certains créanciers, parmi lesquels les hedge funds qui avaient fait capoter les négociations sur la restructuration de la dette qui auraient pu éviter le dépôt de bilan, refusent toujours de renoncer à leurs créances contre les 2 milliards promis par l'Etat.

Au cas où l'opération avec Fiat ne parviendrait pas à son terme, Chrysler a demandé au tribunal des faillites de donner son aval à une indemnité de rupture de 35 millions de dollars en faveur de Fiat.

Dans les documents remis à la justice, le constructeur fait état d'une perte nette de 16,8 milliards de dollars en 2008. Son plan de redressement ne prévoit pas de retrouver la rentabilité avant 2012.

R.K. avec Reuters

Dossier : Automobile, le crash

Partager

NEWSLETTER Auto et Mobilités
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS